100 ans déjà : A propos de l’Institut Bordet

100 ans déjà : A propos de l’Institut Bordet

9 octobre 2019 Non Par bruxellescity

2019 est l’année du centenaire du Prix Nobel de Physiologie ou Médecine obtenu par le Professeur Jules Bordet en 1919, pour l’ensemble de ses découvertes majeures sur l’immunité. A cette occasion, retour sur les liens historiques qui unissent Jules Bordet, scientifique d’exception, à l’Institut qui porte son nom, centre de référence de lutte contre le cancer en Belgique. Des liens qui perdurent encore aujourd’hui, au travers des recherches modernes sur l’immunologie. 

Jules Bordet est microbiologiste et immunologiste. L’immunité est au cœur de ses recherches et il reçoit un Prix Nobel comme consécration de son travail. En 1919, il est le premier Belge à se voir décerner le Prix Nobel de Physiologie ou Médecine qui récompense ses découvertes majeures sur l’immunité. Reprises dans le « Traité de l’Immunité dans les maladies infectieuses », elles démontrent que notre organisme réagit à l’introduction d’agents étrangers (microbes, cellules ou substances) en créant des anticorps. Ceux-ci sont capables de se fixer sur ces agents étrangers et de les détruire grâce à un complément naturellement présent dans le sang, l’alexine. Grâce à cette découverte, Jules Bordet pose les fondements de l’immunité humorale, la défense de notre organisme par l’action conjointe de ce complément et des anticorps et met en lumière le mode de destruction des microbes chez les sujets vaccinés.

Des liens historiques unissent le Professeur et l’Institut Jules Bordet. En 1894, alors jeune Docteur en médecine de l’Université libre de Bruxelles, Jules Bordet entre à l’Institut Pasteur de Paris où il explore les mécanismes de bactériolyse, la destruction des bactéries. En 1901, à seulement 31 ans, il fonde l’Institut Pasteur du Brabant, à Bruxelles, et il y poursuivra ses recherches en microbiologie, tout en assurant la chaire de bactériologie de la Faculté de Médecine de l’Université libre de Bruxelles jusqu’en 1935. En 1919, il reçoit le Prix Nobel de Physiologie ou Médecine pour l’ensemble de ses travaux sur l’immunité. Dès 1924, il fait partie de la Direction Scientifique du Centre des Tumeurs situé à l’hôpital Brugmann à Bruxelles. En 1939, le premier centre national de lutte contre le cancer ouvre ses portes à Bruxelles. Il portera le nom de ce scientifique d’exception, précurseur attaché à la recherche sur les tumeurs : l’institut Jules Bordet .L’institut Jules Bordet nouvelle mouture est en voie d’achèvement sur le site Erasme à Anderlecht (Nos photos). Un nouveau départ pour une institution importante pour la santé des populations en Belgique et dont le rayonnement international honore notre pays.

votre avis nous intéresse !

commentaires