140 emplois menacés en Belgique chez les chausseurs Sacha et Manfield

Cent-quarante emplois sont menacés en Belgique chez les chausseurs Sacha et Manfield. La branche belge de leur maison-mère a été déclarée en faillite à la mi-juillet, entraînant la fermeture de tous les points de vente dans notre pays. Un redémarrage pourrait toutefois se faire à travers le groupe Termeer, le holding néerlandais propriétaire des deux enseignes.

Les difficultés de FNG ont occupé le devant de la scène au cours des dernières semaines, en occultant l’aveu de faillite Mayfair International Shoefashion, l’entreprise qui englobe les magasins belges des chausseurs Sacaha et Manfield. Depuis que la faillite a été déclarée le 14 juillet, les 17 magasins concernés gardent portes closes, et 140 emplois sont menacés.

Cette issue est pour Cecile Termeer, du holding Termeer Groep, tout sauf une surprise: ” le marché du retail est depuis des années à la peine en Belgique, mis sous pression par l’émergence de l’e-commerce, ce qui freine la demande dans le commerce physique. Le secteur de la chaussure est globalement l’un des plus sévèrement touchés. La crise du corona et les mesures qu’elle a fait naître ont crée des conditions de marché tellement difficiles qu’il est indispensable en Belgique de revoir fondamentalement la structure de coûts des activités du commerce physique.”

Une lumière luit toutefois au bout du tunnel: un accord de principe aurait été conclu 3 jours après la faillite autour d’un possible redémarrage avec les actionnaires du groupe Termeer. Il permettrait aux magasins belges de Sacha et Manfield de rester ouverts, sans qu’il soit aujourd’hui possible de dire combien de magasins et de postes de collaborateurs pourraient être sauvés.

Tous les magasins et toutes les enseignes du groupe Termeer ne sont pas touchés. Les magasins néerlandais et webshops de Sacha et Manfield restent ouverts, et la marque de vêtements Sissy-Boy, également présente dans notre pays, ne sont pas concernés par la faillite.Source:Gondola.be