60 représentations cet été au Karreveld: “Prenons l’air”

Comme vous le savez, suite à la crise du Coronavirus, le Festival Bruxellons! 2020 a du être annulé et la création du musical Blood Brothers, reportée à l’été 2021. Mais…
Bonne nouvelle
Cet été, prenons l’air!

Du 23 juillet au 23 septembre 2020
    
Le Festival Bruxellons! et le Théâtre Le Public
  s’associent cet été pour vous proposer
un Festival impromptu au Château du Karreveld,
le Festival “Prenons l’air”:
6 spectacles et 60 représentations.
En tête d’affiche, ne manquez pas
«Une vie sur mesure»
un de nos plus grands coups de coeur
de ces dernières années
Nominé “meilleur seul en scène” en Belgique
Nominé Molière du meilleur seul en scène 2016
 
Retrouvez la programmation complète ci-dessous
ou sur www.bruxellons.be
Bien entendu, toutes les mesures sanitaires en vigueur seront prises pour vous accueillir en toute sécurité (info). Nous serons très heureux de vous acceuillir sous les étoiles au Château du Karreveld.
Les équipes du Festival Bruxellons! et du Théâtre Le Public
Une vie sur mesure
L’histoire d’un gamin doué, qui petit à petit et presque malgré lui, va lever le voile sur sa vie. Avec maladresse et espièglerie, il renversera tous les obstacles.
Alors, guidés par sa passion, vous entendrez une histoire déroutante, drôle et bouleversante, plus belle qu’une destinée flamboyante, une vie sur mesure.
Jubilatoire!
«***» Le Soir – «Un concentré délicat d’humanité» Le Monde – «Touchant et poétique, drôle et troublant. A découvrir sans tarder.» Télérama – «Magique! Bravo maestro.» Elle Magazine – «On est scotché.» Le Point – «Un spectacle coup de cœur.» Le Parisien – Nominé “meilleur seul en scène” en BelgiqueNominé Molière du meilleur seul en scène 2016
Du 28 juillet au 26 août à 21h00 – Cour du Château
De Cédric Chapuis, mise en scène de Stéphane Battle. Avec: Pierre Martin.

Monsieur Optimiste
De son père, il avait l’image d’un pharmacien de quartier «sans histoire». A la disparition de ses parents, en rangeant leurs tiroirs, que ne trouve-t-il pas? Derrière l’homme respectable et tranquille, le fils découvre un père résistant, un aventurier, un Don Quichotte original et audacieux. Et une mère aussi courageuse que discrètement fantasque.
Spectacle poignant à l’humour acéré.
«Beau et émouvant» La Libre Belgique – «Monsieur Optimiste, un homme surtout, qui voulait croire en un avenir radieux malgré les nuages qui s’amoncelaient. En ces temps troublés, il est si bon de croiser Monsieur Optimiste!» Le Soir – «Ce dynamisme fait de la pièce un spectacle destiné à tous les publics, dont les enfants» – En 2013, le roman dont est inspiré la pièce a obtenu le Prix Rossel.
Du 1er au 14 août et du 14 au 23 septembre à 19h00 – Grange du Château
D’Alain Berenboom, adaptation et mise en scène de Christine Delmotte.
Avec: Daphné D’heur et Fabrice Rodriguez.

La Promesse de l’Aube
C’est beau. C’est fort.
C’est tendre.
Comme l’amour d’une mère.
Romain Gary a puisé dans sa vie et celle de sa mère un de ses plus beaux romans. Un chef-d’oeuvre magistralement inter-prété sur scène par Michel Kacenelenbogen. Tout en retenue et simplicité, il incarne l’auteur et raconte cette histoire d’amour filial, truffée d’humour et de tendresse.
«Hilarant, tendre, dérangeant. La promesse de l’aube vaut pour le texte comme pour celui qui le dit…» Le Fil du Off (Avignon) – «Les spectateurs émus, le visage saoulé de tendresse, redescendent les escaliers de la salle, la plupart en silence, le sourire aux lèvres, l’amour diamant fiché dans le cœur.» Demandez le programme – «On ne peut que dire: on adore! tant sa prestation est bluffante. La Promesse de l’Aube est un spectacle à voir et à revoir. A découvrir certainement. Les spectateurs qui ne l’on pas déjà fait, se rueront ou relieront l’œuvre de Gary» Le Bruit du Off (Avignon)
Les 28 et 29 août à 21h00 – Cour du Château
De Romain Gary, mise en scène d’Itsik Elbaz. Avec: Michel kacenelanbogen.

La cerise sur le ghetto
Sam Touzani est de retour avec l’humour, la tendresse et l’irrévérence qu’on lui connaît…
Le récit traverse 3 générations, des montagnes du Rif marocain, où la misère est si écrasante que même les enfants rêvent de partir, jusqu’au bitume de Molenbeek où le petit Sam verra le jour dans un deux-pièces chauffé au charbon.
Tout cela suffira-t-il à le sortir du cercle infernal de la culpabilité?
Les 4 et 5 septembre à 21h00 – Cour du Château
De Sam Touzani, mise en scène de Gennaro Pitisci.
Avec: Sam Touzani et Mathieu Gabriel

Mamie Georgette déconfine
Mamie Georgette depuis le décès de son mari Marcel, qu’elle aimait tant, Georgette vit son veuvage d’une manière bien différente de ce qu’on pourrait imaginer.
Elle part en voyage avec les bus des «mutualités socialistes», découvre «le droit» d’avoir une carte bancaire, fait des «strip-poker» avec ses copines, mais surtout elle écrit. Oui! Un livre sur la place de la femme dans la chanson française.
CREATION
Les 11 et 12 septembre à 21h00 – Cour du Château
De et avec Zidani.

What the luck
Un récit intime et familial.
Bouleversant, rempli d’espoir, teinté d’humour et d’amour.
«Quand j’étais petite, j’avais toujours peur de dire mon signe astrologique de peur de l’attraper. Je suis cancer! Je pensais qu’il était déjà en moi! En même temps, je n’étais pas si bête que ça vu qu’appa-remment, il y a un petit terreau!».
Un spectacle qui soulève des questions universelles.
«MAGNIFIQUE autant qu’inoubliable. Même pas peur et l’épée au poing! Ovation. Cinq étoiles, bien sûr!» Arts & Lezttres – «Et si les épreuves de la vie étaient une chance ?» La Libre Belgique
Du 6 au 8 septembre à 19h00 – Grange du Château
De Caroline Lambert, mise en scène de Anne Beaupain. Avec: Caroline Lambert.