-98 °C : la température la plus froide jamais enregistrée

C’est au sommet de l’inlandsis Est-Antarctique que ce froid record a été mesuré à l’aide de satellites.

D’après une étude publiée par le Geophysical Research Letters, ce record de basse température a été établi au cours d’un hiver polaire sur la calotte glaciaire au milieu de l’Antarctique. Le précédent record date de 1983, quand une température de -89 °C avait été mesurée par des scientifiques russes équipés de masques respiratoires sur la base antarctique Vostok. Les conditions météo idéales pour mesurer de telles températures sont un ciel complètement dégagé, pas de vent et aucun poudrin de glace en mouvement.

Les satellites : ultime recours pour mesurer des températures extrêmes

Devant le risque de souffrir d’hémorragies pulmonaires à cause d’un air aussi froid, les météorologues analysent maintenant les données de satellites pour établir quelles sont les températures les plus basses sur Terre. C’est en survolant les surfaces glacées, que les satellites peuvent identifier où et quand les températures changent. Ils ont d’ailleurs révélé que le froid le plus extrême se trouvait dans les hauteurs de l’inlandsis, dans les petites cavités qui parsèment sa surface.

Le changement climatique : un obstacle aux futurs records de froid

Le changement climatique provoque une augmentation des quantités de vapeur d’eau dans l’atmosphère, ce qui a pour conséquence un réchauffement de la glace sous la surface. L’inlandsis devient ainsi plus difficile à observer pour les satellites, et le travail des scientifiques plus aléatoire. Selon les scientifiques, les quantités de gaz à effet de serre et de vapeur d’eau dans l’atmosphère sont si grandes que les températures dans l’Antarctique pourraient augmenter de 3 à 4 °C. Difficile dans ces conditions de battre un nouveau record de froid.