Au château de Gaasbeek : redécouvrir Pieter Bruegel au travers d’œuvres contemporaines 

 

Pieter Bruegel est souvent considéré comme l’incarnation ultime de l’identité flamande. Pourquoi en est-il ainsi depuis la redécouverte de son œuvre vers 1900 ? Comment se fait-il qu’il soit devenu une icône, une source inépuisable d’inspiration et un cliché incontournable ?

L’exposition commence par « le grand malentendu » lorsque Bruegel a été proclamé, au lendemain du romantisme, barde pictural des psaumes paysans, des craquements des paysages envahis par la neige et des murmures éternels des champs de blé ondoyants, profondément enraciné dans l’argile flamande.

L’exposition étudie la manière dont d’importants artistes ont traité son héritage artistique au cours de l’entre-deux-guerres et au-delà. Elle se concentre sur James Ensor*, Valerius de Saedeleer*, Jules De Bruycker, Gustave van de Woestyne*, Frits Van den Berghe, Jean Brusselmans*, Constant Permeke, Hubert Malfait, Anto Carte, Stijn Streuvels, August Sander*, Otto Dix et George Grosz. Les compositeurs et les cinéastes ne manquent pas non plus à l’appel de cette grande exposition. * (nos photos : un tableau de chaque maître)

Expo « La fête des fous, Bruegel redécouvert », jusqu’au 28 juillet au château de Gaasbeek, Kasteelstraat 40 à 1750 Lennik (Gaasbeek). Renseignements : tél. 02.531.01.30, kasteelvangaasbeek@vlanderen.be, www.feastoffools.be, www.kaasteelvangaasbeek.be; #Feastoffools

Pour les habitants de la Région bruxelloise, il est facile de s’y rendre par les transports en commun. Par exemple au départ de Bruxelles-Midi en prenant les bus De Lijn 142 ou 118, ou encore via le métro 5 jusqu’au terminus Erasme et correspondance avec le bus De Lijn 142.

votre avis nous intéresse !

commentaires



12 Partages
Tweetez
Partagez12
Enregistrer
Partagez
Partagez