Baromètre de la Philanthropie : le Belge reste très attaché à soutenir de bonnes causes

Plus de 6 Belges sur 10 disent faire des dons à de bonnes causes, exprimant ainsi l’importance qu’ils accordent à la philanthropie dans la société : 80% d’entre eux la jugent importante, voire essentielle. Le Baromètre et l’Index de la Philanthropie, que la Fondation Roi Baudouin réalise tous les trois ans avec la cellule de réflexion Itinera, montrent que la volonté de faire un don et l’activité philanthropique se stabilisent à un niveau élevé.

L’Index de la Philanthropie mesure l’ampleur de l’activité philanthropique, en se basant sur des données de 2018 issues d’institutions publiques et du secteur lui-même. Le Baromètre de la Philanthropie, quant à lui, évalue la sensibilité philanthropique au travers d’une enquête menée par Ipsos fin 2019 auprès de plus de 1.000 Belges. En collaboration avec la cellule de réflexion Itinera, la Fondation Roi Baudouin réalise tous les trois ans cette photographie de la générosité des Belges et du secteur philanthropique dans notre pays.

En comparaison avec les éditions précédentes, l’index se maintient au niveau élevé atteint depuis 2016.

L’enquête confirme à quel point les Belges trouvent important de faire un don à de bonnes causes. 63% des personnes sondées disent avoir fait un ou plusieurs dons dans l’année précédant l’enquête et disent donner plus qu’avant. 50% jugent la philanthropie importante pour la société et 30% la qualifient même d’essentielle.

Même si l’image globale est assez stable, certaines évolutions sont tout de même à noter. Par exemple : 17% des personnes qui ont rédigé un testament y ont aussi inclus une bonne cause, contre 11% trois ans plus tôt.