Il n’est pas rare que les gens se fassent livrer un colis sur leur lieu de travail. Cela n’est pas toujours pratique pour l’employeur, qui est parfois confronté à une énorme quantité de colis à l’accueil. Certains employeurs vont même jusqu’à interdire à leurs collaborateurs de se faire livrer des colis au travail.

Afin de faciliter toujours plus les livraisons et les retours de colis, bpost a déjà mis en place différentes solutions. Il est ainsi possible de se faire livrer des colis dans 2 300 points postaux (bureaux de poste, points poste et points Kariboo) et 200 distributeurs de paquets. Il y a aussi le service « Mes Préférences », qui permet aux clients de choisir eux-mêmes où leur colis doit être livré lorsqu’ils ne sont pas chez eux. Mais bpost recherche en permanence de nouvelles opportunités d’optimiser le processus de livraison et de retour et de satisfaire ainsi davantage ses clients.  Soit, en l’occurrence, tant les employeurs que leurs travailleurs.

Ce printemps, bpost teste un nouveau service, dont la finalité est de livrer des colis directement dans le coffre du véhicule des travailleurs alors qu’ils sont au travail. Le test vise principalement à déterminer comment les clients réagissent à ce nouveau service.

bpost mène un premier test chez Cronos, un acteur de tout premier plan dans le domaine de l’innovation technologique, dont le siège social est établi à Kontich. Le parking de Cronos a été utilisé pour étudier comment ce service pourrait fonctionner dans des conditions réelles, et voir s’il pourrait intéresser les gens.

70 % des employés sondés se disent favorables à une livraison dans leur voiture


« 70 % des travailleurs interrogés sont disposés à essayer la livraison dans la voiture»,
explique Patrick Leysen, VP Future Lab de bpost.  « La moitié des gens dont les colis sont actuellement livrés à domicile ont signalé qu’ils opteraient pour la livraison sur leur lieu de travail si le dépôt dans le coffre de la voiture était disponible ».


Comment s’effectue concrètement la livraison ?

Les travailleurs qui participent au test indiquent « in-car delivery » comme préférence de livraison. Le logiciel permettant au facteur d’ouvrir la voiture est ensuite activé dans leur voiture de société.

Le facteur scanne tous les colis pour l’entreprise et une carte indiquant l’endroit où se trouvent les voitures correspondantes est générée. Le facteur localise la voiture, ouvre le coffre, y dépose le colis puis referme le coffre. Le travailleur reçoit une notification lui confirmant la livraison.


Une solution pour éviter l’afflux de colis à la réception 

Katrien Hennin, PR & Communication Manager chez Cronos :  « Nos employés recourant de plus en plus au commerce électronique, nous recherchons de nouvelles façons d’éviter que notre réception ne soit envahie par les livraisons et les colis.  Nous souhaitons que nos collaborateurs puissent continuer à recevoir leurs colis « au bureau », mais le bon fonctionnement de notre réception doit, bien entendu, être garanti et l’accueil ne doit pas se retrouver inondé de colis. C’est pourquoi nous sommes heureux de pouvoir réaliser ce test en partenariat avec bpost. »


« Chaque client a ses propres besoins et préférences en matière de livraison »
explique Patrick Leysen, VP Future Lab de bpost. En vue d’adapter ses produits et services à ces besoins, le Future Lab de bpost développe et teste des solutions innovantes. « Si les résultats sont prometteurs, nous nous pencherons plus avant sur les possibilités pour bpost d’offrir un service de ce type. »

bpost est à la recherche d’autres entreprises disposées à tester ce service

La majorité des voitures conçues après 2015 sont équipées du matériel informatique nécessaire pour commander les fonctionnalités de la voiture à distance. C’est pourquoi bpost recherche d’autres entreprises prêtes à tester ce service.

Les sociétés intéressées par ce service peuvent prendre contact avec bpost au moyen de ce lien :  http://bit.ly/in-car

votre avis nous intéresse !

commentaires