« BRUSSELS DESIGN SEPTEMBER »

Fort heureusement, le virus n’empêche pas l’organisation de « Brussels Design September », dès ce vendredi 10 septembre, mettant en lumière, à Bruxellesplus de 100 événements culturels et commerciaux en relation avec le design, nous proposant un parcours urbain à découvrir dans des magasins, « po-up stores », galeriesespaces culturels et de création, voire en un lieu historique, l’ancienne Ambassade du Vatican, sise au « Grand Sablon ».

Silversquare x Krjst Bailli © Sebastien Delahaye

Notre attention est particulièrement attirée par l’ouverture d’un nouvel établissementpartenaire de « Brussels Design September », situé au N° 231 de l’Avenue Louise, le « Silversquare Bailli », qui, avec ses autres adresses bruxelloises, étant le pionnier du « coworking »en Belgique, nous propose un environnement de travail favorisant la productivité.

 

« Archéoplastie » © Olivier Goka & Bernard Babette

Le design peut, aussi, se révéler écologique. Pour preuve les créations de masques en plastique d’OLivier Goka, que nous pouvons découvrir, avec nos enfants., au N° 25, de la rue du Page, à Ixelles, du samedi 12 septembre jusqu’au samedi 17 octobre, du mercredi au samedi, de 14h30 à 19h.

Ce designer bruxellois récupère, travaille et assemble toutes sortes d’objets, glanés, çà et là, pour en faire une multitude de compositions et de personnagesaussi divers qu’inattendus. A souligner que ces objets ou morceaux d’objets en plastique, il les trouve sur les trottoirsdans les poubelles du marché aux puces, tandis que d’autres lui sont amenés par des personnes de son entourage. Une règle simplelors de l’assemblagedans son atelier : aucune modification de la forme et de la couleur d’origine des pièces récupérées. Le résultat est saisissant !

Pour compléter cette scénographie, simple mais particulièrement réussie, nous trouvons un accrochage de photographies de Bernard Babette, valorisant le travail d’Olivier Goka.

Brussels Design September, Le sacre de la matière

Siège convivial exposé au sein de l’exposition « Le Sacre de la Matière » © « Gal. Spazio Nobile » 

Du plastique, passons aux matières nobles. Ainsi, au« Sablon »  (N° 7b de la rue des Sablons), ne manquons pas d’entrer dans un édifice qui abrita, au XIXè siècle, la Nonciature, qui fut la résidence du Cardinal Peccinonce apostolique à Bruxelles, qui devint Pape, sous le nom de Léon XIII. Nous y découvrons, jusqu’au mercredi 14 octobre, du mardi au jeudi, entre 14 et 18h,« Le Sacre de la Matière », l’une des expositions phares de cette édition de « Brussels Design September ». Au sein de ce bâtimentrestauré par Anne Derassehistorienne de l’art et architecte d’intérieur, la « Galerie Spazio Nobile »  y organise sa première exposition horsl-les-murs.

Nous y trouvons un espace de dialogue entre les arts appliqués, le design et les beaux-arts, avec des oeuvresen bois et en métal, des peintures sur toiles de lin, des photos au collodion humide, des tables de marbre, des bancs sculptés dans le bois, des banquettes en tressage de daim et des tables en velours de soie capitonnée, ces créations étant dues à Jörg BräuerSébastien CaporussoAnne DerasseKaspar HamacherSilvano Magnone et Fabian von Spreckelsen.

Inscription obligatoire, sur le site web : http://www.spazionobile.com/.

« Moon Shadow Eggshell Alchemy », en coquilles d’oeufs © Genevieve Levivier

Dans ce même quartier, au N°40 de la place du Grand Sablon, c’est chez « Balthasar », nouveau lieu de rencontre dédié aux artistes et créateurs belges « collectible », que nous nous retrouvons, avec les oeuvres de GenevièveLevivierartiste plasticienne et designeuse textile, qui nous présente son univers riche en surprises visuelles et tactiles. Défendant une nouvelle forme de création librement inspirée des savoir-faire textiles et des techniques picturales, elle conçoit ses tapisseries comme des tableaux abstraits et s’inscrit dans une démarche de design expérimental et éco-responsable où le geste artistique et les matériaux organiques sont au centre de sa réflexion.
La plupart de ses œuvres interagissant avec la lumière comme de véritables vitraux textiles, composés de fleurs, de plantes, de coquilles d’œufs, de fibres naturelles ou biosourcéesGeneviève Leviviernous explique : « Je capture ainsi un instant dans la nature passagère du vivant et ma quête est de le rendre éternel. Mes œuvres permettent de conserver une part de cette nature, d’interagir avec elle, de l’offrir à la contemplation et à l’interprétation ». Créant en harmonie avec un lieu ou une thématique, elle conçoit ses tapisseriessculptures, ou collections d’étoles comme des variations musicales.
Ouverture : du jeudi 09 jusqu’au mercredi 30 septembre, de 11h à 19h. Site web :  http://www.apluszdesign.be.

Si Zaventem est connu pour son aéroport, un autre lieu mérite d’être connu, accueillant plus de 20 designers, les « Zaventem Ateliers ».

« Zaventem Ateliers » © Stan Guldemont

 

mplanté en Flandre, au cœur de la commune de Zaventem et à proximité directe de Bruxelles ; Zaventem Ateliers est une ancienne papeterie de 6.000 m2 devenue espace de création sous l’impulsion du designer, scénographe et architecte d’intérieur Lionel Jadot. Ce bâtiment de style industriel abrite une trentaine d’atelier individuels de tailles variables ; dont le bureau et atelier personnel du designer. Ouvert seulement depuis septembre 2018, aujourd’hui, la quasi-totalité des ateliers sont occupés par des artistes, artisans et collectifs de choix qui travaillent la céramique, le cuir, le métal, le marbre ou encore le bois. Ce groupe d’artistes hétéroclites d’origines et de personnalités très différentes les unes des autres forme un cercle très stimulant et innovant. Occupés par des artistes de choix, émergents ou non, l’ambiance est à la collaboration, discussion et partage ; les ateliers forme une communauté où règne une atmosphère familiale et fertile. Ces trente studios sont connectés autour du Grand Hall, espace d’exposition impression- nant de 600m2. Ce dernier constitue l’environnement idéal susceptible d’apporter une dimension supplémentaire à l’ambition créatrice de Zaventem Ateliers tout en ouvrant le dialogue avec le monde. Le Grand Hall a la particularité́ de se situer au cœur des activités de ses artistes, et permet au public de non seulement voir une exposition et proposition de choix mais également de s’immiscer dans l’intimité́ de leurs ateliers. Ainsi, chaque visiteur peut disposer de moments privilégiés avec les artistes et designers d’Ateliers Zaventem. Afin de veiller à son développement et organisation, Zaventem Ateliers offre chaque année le rôle de curateur à une personnalité́ du design, de l’art ou de l’architecture ; celui-ci y orchestrera une série d’évènements durant cette période. Le Directeur Artistique, Dimitri Jeurissen, également co-fondateur de l’agence Base Design, est le premier à en assurer le commissariat pour deux ans. Il exprime son ambition de pousser et de questionner les frontières du design, de l’artisanat et de l’art. Un double programme y sera/est développé́. Il intègrera/intègre une exposition nomé “import/export” ou un artiste ou un designer est invité à développer un projet spécifique et trois ou quatre « showcases », pensés comme des rendez-vous visant à favoriser les rencontres et les échanges entre les locataires de Zaventem Ateliers. Les Showcases sont des expositions qui mettent en valeur les divers artistes et artisans qui investissent le bâtiment. C’est un défi et un lieu de rencontre pour ceux-ci mais également une opportunité́ de se montrer dans un cadre différent que celui des musées et galeries. Ces shows visent donc à stimuler les collaborations entre les résidents et garantissent une visibilité́ différente. Les expositions Import/Export sont quant à elles des expositions autonomes plus ambitieuses ou un artiste extérieur aux ateliers intervient dans les lieux du Grand Hall afin de questionner le sujet d’art et de design. C’est avec l’artiste plasticien et designer Stéphane barbier Bouvet que le lieu a été inauguré avec une exposition ambitieuse et critique ; « Design as we Speak ». L’exposition s’appuie sur l’engagement permanent de Barbier Bouvet pour le design en tant qu’application, forme de connaissance et commentaire critique dans le domaine de l’art et du design. Prenant la cabine comme point de départ, l’exposition présente les éléments principaux de la pratique de l’artiste en matière d’autonomie, d’adaptabilité, de légèreté et d’évolution. Il présente 3 cas de cabines, relativement différentes les unes des autres en termes de conception et d’habitabilité, et loin d’être « complètes », les cabines répondent à l’attitude et aux conditions nécessaires à la création d’espaces de refuge et d’autonomie. Les cabines sont présentées également comme lieux d’introspection et de critique. L’exposition n’est pas utilisée pour présenter ces trois structures finies, mais plutôt comme un outil pour rendre possible la mise en œuvre des propositions de Barbier Bouvet dans la vie réelle. Un premier Showcases : « prototypes » donne le ton pour la suite. En effet tant la thématique que la scénographie de l’exposition constitue le fil conducteur qui portera les prochains Showcases. Les prototypes sont des esquisses, des modèles de projets qui sont en cours de création. On peut y observer les marques du processus, le mode de fonctionnement de l’artiste ainsi que ses erreurs. Ce concept ouvre la voie à une évolution future. Ce showcase permet donc de penser et contempler un travail artistique autrement ; d’être témoin de l’expérimentation et de l’évolution du travail d’un artiste.
Date event : 11-09 & 18-09Opening hours: 1-6 pmTel: 025380593address: 15/19 Fabrieksstraat 1930 ZaventemWebsite: http://www.zaventemateliers.com/

Zaventem Ateliers © Stan Guldemon

Dossier de presse | 679-07 - Communiqué de presse | Brussels Design September & Commerce Design Brussels - Brussels Design September - Évènement + Exposition - BDS Magazine