Climat social tendu chez Decathlon : Place au respect des travailleurs

Les 2 et 8 juin derniers, une grande majorité des travailleurs du centre de distribution de l’enseigne Decathlon à Willebroek a tenu des actions de grève pour protester contre l’attitude de la direction face à la concertation sociale.

Le SETCa dénonce des mesures insuffisantes de protection contre le Coronavirus et exigent des solutions concrètes.

Durant le confinement, beaucoup de membres du personnel ont travaillé au sein du centre de Willebroek, d’abord dans l’insécurité et par la suite, également souvent sans protection.

Avec la fermeture des magasins inhérente à la situation Coronavirus, beaucoup de travailleurs ont subi une perte de revenus.

Les revendications des travailleurs sont claires. Ils réclament :

1. Une prime d’activité pour les collaborateurs qui ont travaillé durant le confinement ;
2. La restauration de la prime de 5%, que la direction avait annulé de façon unilatérale ;
3. Le respect des lois sur le travail de nuit et d’intérim et une sanction pour le(s) responsable(s) du travail illégal ;
4. Sle outien social aux collaborateurs touchés par le chômage temporaire :

• Pas de perte de valeur de la prime de fin d’année, des éco-chèques ;
• Complément de chômage jusqu’au salaire net.

La direction de Willebroek a annoncé ce matin par mail qu’elle souhaite venir à l’écoute du personnel.

Les représentants du personnel prennent bonne note de cette initiative.

Si la direction annonce des propositions concrètes, celles-ci seront évaluées lors d’une assemblée générale du personnel.