Des anciennes prisons vers la nouvelle

Si l’on en croit le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne, l’ouverture de la nouvelle prison de Haren (en Région bruxelloise) est programmée pour septembre 2022. Elle accueillera 1.190 prisonniers et prisonnières dans des conditions plus dignes que les implantations actuelles de Forest, Saint-Gilles et celle pour femmes de Berkendael.

C’est aussi dans cet ordre que les prisonniers s’en iront progressivement vers Haren sur une période débutant de fin 2022 jusqu’au début 2024. Restera alors aux administrations communales de Forest et de Saint-Gilles d’envisager des projets sur le devenir de cette énorme réserve foncière dont, par exemple, celle de Saint-Gilles qui offre une superficie constructible de 6 hectares.

Avant d’en arriver là, il faudra d’abord que la Région achève la procédure de classement de certaines parties de celle-ci comme le bâtiment central. Ensuite, qui sera le maître d’œuvre de cette réaffectation assez énorme ? Le Fédéral, la Région ou, autre option, un partenariat public/privé ? Nul doute que l’avenir de ces sites fera l’objet d’un vaste débat. Mais il ne faudra pas traîner avant qu’ils ne deviennent des friches ingérables.

Bernard Rosenbaum