Et si on l’appelait Wout « vent » Aert ?

Près de 220 kilomètres, vallonné et venté à souhaits, où les échappés du jour ont été décoiffés par un mouvement lancé en coproduction par les équipes Deceuninck-Quick Step et Ineos à l’entrée dans les 35 derniers km. La cassure provoquée a éjecté de la tête de course des favoris du Tour comme Pinot, Fuglsang, Porte et Uran, pointés à 1’40’’ au final sur la ligne d’arrivée. En revanche, le jeune van Aert a parfaitement tenu sa place dans un plan de jeu « à la belge » et s’est révélé encore plus puissant que d’habitude dans la dernière ligne droite, où il est parvenu à battre au sprint Viviani et Ewan qui complètent le podium du jour.

 

votre avis nous intéresse !

commentaires



2 Partages
Tweetez
Partagez2
Enregistrer
Partagez
Partagez