Fabrice Cumps, Bourgmestre d’Anderlecht, condamne fermement l’agression d’un policier



 

Des vidéos d’agression d’agents de police de la zone Midi circulent sur les réseaux sociaux. Je condamne fermement les agressions contre ces agents.

Elles sont inacceptables et leurs auteurs doivent rendre des comptes à la Justice.

La problématique de la recrudescence des vols et agressions dans le quartier de la Porte d’Anderlecht fait l’objet de divers signalements ces dernières semaines, notamment de la part des commerçants. C’est pourquoi j’ai donné instruction aux services de police de réserver une attention très particulière à ce phénomène qui a fait l’objet de plusieurs réunions de coordination encore ces derniers jours.

C’est dans ce contexte d’une augmentation de la présence policière qu’une patrouille a pu surprendre ce mercredi 20 mai vers 20h au minimum un individu en flagrant délit de vol avec violence. Lors de son interpellation, celui-ci a ameuté les badauds pour l’aider à se soustraire aux policiers présents.

Comme les images captées par des témoins des faits le prouvent, l’un des policiers intervenants a été violemment frappé au visage entraînant une incapacité de travail de plusieurs jours. Dès les premières heures de cette journée, j’ai pu adresser tous mes encouragements à notre policier à l’occasion d’un contact direct avec le chef de corps.

Plus globalement, j’apporte comme Bourgmestre et au nom de toute la population d’Anderlecht, le témoignage de ma gratitude envers tous nos policiers de terrain qui travaillent sans relâche pour la sécurité et la qualité de vie dans tous les quartiers de la commune.

Ces incidents que je condamne sans réserve renforcent notre détermination à poursuivre et amplifier nos efforts pour identifier et présenter à la Justice les personnes qui par leurs méfaits ternissent grandement le quotidien de certains de nos quartiers où cohabitent très souvent harmonieusement des populations qui n’aspirent qu’à vivre en paix.

Fabrice Cumps,

Bourgmestre