Il sera interdit de boire de l’alcool sur la voie publique dans certains quartiers d’Anderlecht cet été

Suite aux nombreuses plaintes pour nuisances reçues de la part des habitant·e·s, le
bourgmestre d’Anderlecht Fabrice Cumps a signé une ordonnance de police
interdisant la consommation de boissons alcoolisées dans certaines parties du
territoire communal durant l’été. La mesure sera d’application du 1er juillet au 30
septembre.
Ces derniers mois, de nombreux·ses citoyen·ne·s se sont tourné·e·s vers les autorités
locales pour dénoncer les nuisances engendrées par la consommation d’alcool dans
l’espace public. Certaines situations minent très gravement la qualité de vie des
habitant·e·s du fait du comportement inacceptable de personnes qui consomment des
boissons alcoolisées, le plus souvent en petits groupes. La police locale a d’ailleurs
enregistré de nombreuses plaintes liées à cette consommation, pour trouble à l’ordre
public (bagarres, comportements inappropriés), nuisances sonores mais aussi actes de
malpropreté.
Fort de ces constats, le bourgmestre Fabrice Cumps et les services de police ont conclu
qu’il était urgent de prendre des mesures fortes pour limiter la consommation de boissons
alcoolisées là où des problèmes sont identifiés.
Un examen attentif des plaintes a permis de déterminer 3 zones où se concentrent les
difficultés : il s’agit d’une partie notable de Cureghem (globalement entre la gare du Midi
et la chaussée de Mons en passant par le square de l’Aviation), le centre (rue Wayez,
places de la Résistance, de la Vaillance, De Linde et parc Astrid) et La Roue – Bizet (entre
la rue Félicien Rops, la place Bizet et les artères principales de la cité-jardin de La Roue).
L’ordonnance de police interdira donc la consommation de boissons alcoolisées dans les
espaces publics précités et indiqués en rose sur la carte ci-jointe. Les contrevenant·e·s à
ce règlement s’exposent à une sanction administrative communale de 50 €. L’interdiction
ne s’applique pas à la consommation sur les terrasses des cafés, restaurants et autres
établissements Horeca ainsi que dans le cadre des événements autorisés par la
Commune.
« Avec cette ordonnance, notre objectif est d’apporter une réponse concrète aux appels à
l’aide des habitant·e·s dont la qualité de vie est trop souvent détériorée par quelques
individus en état d’ébriété qui causent des nuisances. En offrant cet outil juridique aux
policiers·ères de proximité, nous permettons à la population de vivre sereinement et de
profiter de leur quartier durant l’été », précise Fabrice Cumps.