Installation sonore de Denicolai & Provoost 29 octobre 2020

Durant la saison 2020-21, l’ISELP fête ses cinquante ans. Pour marquer ce moment charnière, l’ISELP déploie une histoire peu connue tout en proposant de nouvelles pistes de ce que peut être un institut d’art dans le monde actuel. Ouvrir les archives et ouvrir les carnets à idées. Le défi est de taille.  

Pour le mener à bien, l’ISELP s’est accompagné d’une équipe constituée par les artistes Denicolai & Provoost, le bureau d’architectes Nord et les graphistes de OSP (Open Source Publishing). Leur projet, pensé de façon profondément interdisciplinaire, débute à la rentrée par le lancement d’une nouvelle identité visuelle, et s’achèvera mi 2021 par l’inauguration d’une nouvelle entrée et d’un nouvel accueil situés Passage de Milan. Entre les deux, l’année sera jalonnée d’épisodes artistiques qui accompagnent ce déménagement.

Ce 29 octobre débute la première installation de Denicolai & Provoost dans ce cadre. Dans l’arcade d’accès au passage de Milan (côté boulevard de Waterloo), une installation sonore émettra un ensemble de phrase déclinées à partir de l’acronyme ISELP. Insertion Souple En Lieu Palpable ? Intégration Sans Equivoque Largement Plurielle ? Interdiction de Siffler Entre Les Ponts ? Cette intervention déclenchée par le passage des piétons du boulevard de Waterloo propose un appel d’air poétique, l’ouverture d’un espace d’imagination possible autour d’une identité en cours de redéfinition. L’installation durera toute l’année des festivités.

En outre, le même jour sera lancé le nouveau logo de l’Institut. Installé sur le caisson lumineux en façade, il sera également distribué sous forme de pins. Développé par OSP, il rend hommage au foisonnement graphique que l’ISELP a connu dans les années 70 et 80. Un jeu d’entrelacement instable des cinq lettres de l’acronyme rappelle la nécessité d’approcher les enjeux artistiques de façon décomplexée, ainsi que le dynamisme constant de la recherche, au cœur des missions de l’institut.