Bruxelles city news

la vie internationale de Bruxelles

Ixelles : des comptes en boni pour 2019 et 4 millions pour la relance économique en 2020 !


 

 

Ce soir, l’échevin des finances, Bea Diallo, soumettra au vote du conseil communal les comptes 2019 en boni de + de 3 millions € et la seconde Modification Budgétaire de 2020 qui n’est autre que le plan de relance économique de la commune d’Ixelles pour faire face à la crise sanitaire.

Ce plan de relance est constitué principalement de primes et subsides. Concrètement, 4 millions d’euros ont été mis sur la table avec pour ambition de relancer l’économie locale.

 

Ce montant sera réparti de la manière suivante : 2 millions pour le commerce et HORECA (2500 acteurs) ; 1 million € pour la Culture (plus de 150 acteurs), la Jeunesse (plus de 80 associations/école de devoirs), le Sport (plus de 150 clubs/associations), la petite enfance et les familles monoparentales et enfin 1 million € pour des chèques d’économie locale.

Pour l’HORECA, une prime unique de 1000 € viendra compléter la prime régionale, déjà existante. Pour les commerces, ce sera une prime de 650 € qui sera allouée à chaque commerçant ixellois. L’édile politique explique : « L’idée de cette prime, c’est surtout de prendre en charge les frais qui n’étaient pas initialement prévus, comme des masques, gels, plaque de plexi, Etc… »

À côté de ces primes, il y aura également des suppressions et diminution de taxes qui devraient soulager les différents acteurs économiques, culturels et événementiels.

Le socialiste, Bea DIALLO, souligne que : « La volonté de la majorité PS-ECOLO est de soutenir et de relancer l’activité économique locale, d’éviter les faillites et de sauver des emplois ! Avec mes collègues, nous avons décidé de cibler les secteurs qui ont le plus besoin ».

Pour 2020, la crise COVID va coûter plus de 6,7 millions € avec un impact aussi bien sûr les recettes que les dépenses de la commune. Les recettes diminuent d’1million € alors que les dépenses augmentent de 5,6 millions € (incluant les 4 millions € pour la relance de l’économie locale).

 

Malgré cette charge supplémentaire, la commune conserve toujours un boni de 16 millions au niveau du résultat global cumulé au compte.