Bruxelles City News

la vie à Bruxelles

« Jeunesse rebelle : grandir en Europe depuis 1945 »

0 Partages

 

Le 1er mars 2019, la Maison de l’histoire européenne inaugurera sa deuxième exposition temporaire : « Jeunesse rebelle : grandir en Europe depuis 1945 ». Elle sera ouverte au public jusque fin février 2020.

L’exposition explore les expériences de vie déterminantes de la jeunesse, de l’éducation et le travail, à la définition d’une identité, en passant par l’engagement politique et l’amour. Dans ce but, elle se penche sur quatre générations de jeunes à des moments clés de l’histoire de l’Europe : la fin des années 40, les années 60, 80 et 2000.

Tout comme l’histoire de l’enfance après les années 60, l’histoire de la jeunesse connait aujourd’hui un intérêt académique grandissant. Elle est considérée comme un groupe important, particulièrement depuis des évènements récents, tel que le 50e anniversaire de Mai 68, qui ont prouvé que l’association de la jeunesse et de la protestation a un caractère universel.

Cette exposition interactive montrera aux visiteurs que l’histoire de la jeunesse européenne depuis les années 40 est faite de connexions transnationales, de protestations sociales et de la recherche d’une plus grande liberté individuelle, ainsi que de l’aspiration à un certain confort matériel et à une expression culturelle ouverte.

Ces mêmes forces ont aussi façonné le projet européen et la condition de la jeunesse est donc devenue une « sonnette d’alarme » pour l’état du continent. À la suite de la crise économique, le chômage et l’émigration des jeunes sont devenus un symbole de la sévérité de la situation. Dans le débat public, on fit même référence à une « génération perdue » de jeunes Européens.

« Jeunesse rebelle : grandir en Europe depuis 1945 » prend une perspective transnationale pour expliquer comment, durant ces 70 dernières années, les jeunes Européens sont passés de spectateurs à faiseurs d’histoire.

La Maison de l’histoire européenne, située dans le Parc Léopold au cœur du quartier européen, a ouvert ses portes en mai 2017. Son unicité réside dans l’approche transnationale de l’histoire du continent. En attirant l’attention sur la multiplicité des perspectives et des interprétations du passé, le musée veut encourager l’échange d’idées, contester les suppositions et, par ce fait, promouvoir une meilleure compréhension de l’histoire européenne. La Maison de l’histoire européenne est ouverte tous les jours, l’entrée est gratuite et l’exposition permanente est disponible dans les 24 langues de l’Union Européenne.

Expo « Jeunesse rebelle : grandir en Europe depuis 1945 », Maison de l’histoire européenne rue Belliard 135, 1000 Bruxelles, du 01/03/2019 au 29/02/2020.

Renseignements : https://historia-europa.ep.eu/fr

votre avis nous intéresse !

commentaires