Koekelberg déclare l’état d’urgence climatique

Le conseil communal de Koekelberg a déclaré l’état d’urgence climatique ce lundi soir 13 mai 2019.

 

Dans le cadre d’une vaste motion sur le zéro plastique et le zéro déchet, déposée conjointement par M. HESSELS (Groen) et Mme. AZMANI MATAR (PS), le Conseil communal a décidé de déclarer l’état d’urgence climatique et d’entamer un processus participatif pour développer un plan climat sur Koekelberg.

 

Le problème climatique exige des solutions bien pensées, participatives et intégrées, y compris à l’échelle locale. Koekelberg veut relever ce défi. En témoigne, l’embauche d’un.e responsable climat et la mise en oeuvre récente d’un plan d’Agenda 21 conjoint entre la Commune et le CPAS, avec l’objectif de remplir les objectifs climatiques de la Convention internationale de Paris.

 

Tinne VAN DER STRAETEN (Groen), Échevine du Patrimoine communal à Koekelberg : « ce week-end, 15.000 personnes sont à nouveau descendues dans les rues de Bruxelles pour demander des mesures concrètes pour une politique climatique ambitieuse et socialement juste. C’est “maintenant ou maintenant pour le climat”. Nous sommes la première génération à subir les conséquences du changement climatique et la dernière à pouvoir faire quelque chose. A Koekelberg, nous voulons relever ce défi, car tout niveau de politique peut prendre des mesures positives. »

 

Ahmed LAAOUEJ (PS), Bourgmestre de Koekelberg : “le changement climatique est le résultat d’un système économique avec d’importantes répercussions néfastes sur le plan de la santé publique et sur le plan social, nous pouvons en tant que responsable apporter des solutions concrètes au niveau local. Raison pour laquelle nous souhaitons mettre en œuvre dans un cadre coordonné un plan climat soucieux des préoccupations de nos citoyens.”

 

L’état d’urgence servira de cadre à l’élaboration d’un plan climatique à Koekelberg dans les mois à venir. L’accord de majorité, qui a été proposé lors du même conseil communal, contient également de nombreuses mesures : encourager la mobilité active, créer une commune respectueuse des piétons et des vélos, investir dans la transition énergétique dans les bâtiments communaux… Koekelberg soutiendra activement ses comités de quartier actif dans ce domaine.

 

Koekelberg est devenue la première commune belge à franchir cette étape. Koekelberg suit l’exemple de San Francisco, Los Angeles, le Royaume-Uni, l’Ecosse, le Pays de Galles, l’Irlande, … Des motions sont également en cours de discussion ou introduites en France, en Australie et dans d’autres collectivités.

 

votre avis nous intéresse !

commentaires



8 Partages
Tweetez
Partagez8
Enregistrer
Partagez
Partagez