Bruxelles city news

la vie internationale de Bruxelles

La Belgique entame une réouverture prudente des frontières extérieures de l’UE


La Belgique entame une réouverture prudente des frontières extérieures de l’UE
Les États membres européens ont adopté aujourd’hui une recommandation autorisant les pays de l’UE et de la zone Schengen (UE +) à autoriser à nouveau les voyages non essentiels en provenance de 14 pays hors UE + à partir du 1er juillet. Sur la base de ce cadre de référence européen, le gouvernement belge évaluera quand et dans quelles conditions les voyageurs non essentiels de ces 14 pays pourront de nouveau accéder au territoire belge. De plus, les exceptions autorisées dans le cadre de voyages essentiels sont étendues. Les étudiants, les travailleurs hautement qualifiés, les personnes participant aux réunions des organisations internationales et les marins pourront accéder aux Etats-membres de l’UE + à partir du 1er juillet. Et les citoyens de l’UE + et les ressortissants de pays tiers résidant légalement dans l’UE, ainsi que les membres de leur famille, pourront à nouveau voyager n’importe où dans l’UE+.
Depuis la réouverture coordonnée des frontières intérieures européennes le 15 juin, les voyageurs issus d’Etats-membres de l’UE et de la zone Schengen (UE +) peuvent à nouveau se rendre en Belgique dans le cadre de voyages non essentiels. L’amélioration de la situation épidémiologique dans les 27 États membres de l’UE et la recommandation subséquente de la Commission européenne en date du 11 juin ont permis d’entamer des négociations entre les États membres sur la levée progressive des restrictions aux voyages en dehors des frontières extérieures de l’UE+, qui sont en place depuis le 17 mars.
Aujourd’hui, les 27 États membres de l’UE ont donné leur feu vert à un cadre européen autorisant les voyages non essentiels depuis certains pays situés hors de l’UE+ vers leur territoire. Dès lors, les restrictions de voyage depuis l’Algérie, l’Australie, le Canada, la Géorgie, le Japon, le Monténégro, le Maroc, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie et l’Uruguay vers l’UE + peuvent être levées. Pour la Chine, cet assouplissement s’appliquera également si les citoyens de l’UE+ sont autorisés à se rendre en Chine pour des voyages non essentiels. Il revient aux Etats membres de définir eux-mêmes dans quelles conditions et dans quel délai les restrictions de voyage en provenance de ces pays seront assouplies .
Cette liste de pays a été établie après des négociations approfondies entre les États membres de l’UE, qui ont conjointement établi un cadre d’évaluation basé sur des critères objectifs, tels que la situation sanitaire. En raison de l’évolution rapide de la pandémie de Covid-19, cette liste sera réexaminée tous les 15 jours sur la base des données les plus récentes dans tous les pays tiers.
Les voyageurs essentiels peuvent, quant à eux, toujours voyager vers l’UE+. Les exceptions qui entrent dans la catégorie des voyages essentiels sont également étendues. Ainsi, dès les 1er juillet, les étudiants (sous réserve de la possibilité de reprendre les procédures de visa dans les consulats), les travailleurs hautement qualifiés, les personnes participant aux réunions dans les organisations internationales et les marins peuvent eux aussi se rendre en Belgique et dans d’autres pays de l’UE. Dès cette date, les citoyens de l’UE+ et les ressortissants de pays tiers résidant légalement dans l’Union européenne, ainsi que les membres de leur famille, pourront également voyager partout dans l’UE+. Jusqu’à présent, ils pouvaient se rendre uniquement dans leur pays de résidence.
Voyager vers / depuis la Belgique
La Belgique mettra en œuvre l’accord européen, mais adopte une approche prudente compte tenu de l’évolution rapide de la situation épidémiologique. Dans les prochains jours, le gouvernement belge évaluera, en vue d’une décision rapide, quand et dans quelles conditions les voyageurs non essentiels de ces 14 pays pourront de nouveau accéder au territoire belge. Ensuite, une décision suivra rapidement concernant une éventuelle autorisation des voyages non essentiels depuis la Belgique vers ces 14 pays – sur la base des recommandations d’experts.
De toute façon, il est conseillé aux voyageurs de s’informer bien à l’avance des mesures à prendre dans le pays où ils souhaitent se rendre. Il est toujours possible que certains de ces pays n’admettent pas encore les Belges ou imposent des mesures comme un test PCR ou une quarantaine. Le cas échéant, ces informations se retrouvent dans les conseils aux voyageurs du SPF Affaires étrangères et sur le site web Re-Open EU.
En outre, ils doivent également prendre toutes les précautions connues, telles que la souscription d’une assurance voyage ou d’une assurance maladie, afin de pouvoir voyager de la manière la plus sûre.