La Cinémathèque met Bruxelles à l’honneur

A l’occasion des Journées du Patrimoine, la Cinémathèque proposera de découvrir quatre films de sa collection, réalisée par quatre cinéastes ayant chacun à leur manière filmé Bruxelles d’une manière remarquable.

« Le Départ » (1967) du cinéaste polonais Jerzy Skolimowski avec Jean-Pierre Léaud, samedi à 15h00,

« Portrait d’une jeune fille de la fin des années 60 à Bruxelles » (1994) de Chantal Akerman, samedi à 17h00,

« Le Chantier des gosses » (1970) de Jean Harlez, document poétique unique sur le quartier historique des Marolles, dimanche à 15h00,

« Bruxelles-Transit » (1980) de Sami Szlingerbaum qui, dans un noir et blanc superbe, montre l’arrivée d’un jeune couple d’émigrés à Bruxelles, dimanche à 17h00.

La Cinémathèque diffusera également, sur les moniteurs du foyer, des films sur la thématique « Bruxelles au temps du cinématographe ». Très peu de temps après avoir inventé celui-ci, en 1894, les frères Lumière filment Bruxelles. Des images simples, liées au caractère primitif de cette invention, souvent émouvantes. D’autres cinéastes amateurs leur emboîtent le pas et transmettent les premières « vues ».

C’est aussi l’occasion de découvrir les bâtiments existants sous leur allure d’il y a 100 ans, ceux qui ont disparu et la vie qui animait les rues à cette époque (nos photos). Les cinéastes Edmond Bernhard, Emile Degelin, Maurice de Witte et Francis Martin vous offrent, à travers leurs courts métrages, des images rares de Bruxelles avant les années 1960.

A la Cinémathèque, 9 rue Baron Horta à 1000 Bruxelles, les samedi 14 et dimanche 15 septembre 2019. Renseignements : www.cinematek.be

votre avis nous intéresse !

commentaires



3 Partages
Tweetez
Partagez3
Enregistrer
Partagez
Partagez