Recommandé pour vous


 

En 1929, Michel de Ghelderode publie dans la revue « La Scène » une courte
version de « La Nativité et le Massacre des Innocents », qu’il avait
recueillie parmi bien d’autres textes de tradition orale auprès de vieux
joueurs bruxellois.
Cette version est jouée pour la première fois par José Géal, à la demande de
Jef Bourgeois, à la Maison des Architectes (rue Ernest Allard), fin 1963.
En 1979, le Festival du cinéma n’a pas lieu à Cannes car de grands travaux
sont en cours dans certaines salles.
Le directeur de l’animation culturelle, Monsieur Roger Bidaud, a l’excellente
idée d’organiser, en décembre de la même année, un Festival
International de la Marionnette et de l’ouvrir avec le Théâtre de Toone.
« La Nativité » est un sujet idoine.
José Géal et Andrée Longcheval entreprennent alors avec la bénédiction de
Madame Jeanne de Ghelderode, veuve de l’écrivain, de revoir et d’augmenter
le texte ghelderodien pour en faire la version actuelle.

Dates :

– Jeudi 5/12 

– Vendredi 6, samedi 7/12 à 20h30, samedi 7 aussi à 16h00

– Jeudi 12, vendredi 13, samedi 14/12 à 20h30, samedi 14 aussi à 16h00

– Jeudi 19, vendredi 20, samedi 21/12 à 20h30, samedi 21 aussi à 16h00

– Jeudi 26, vendredi 27, samedi 28 à 20h30, samedi 28 aussi à 16h00

– Mardi 31/12 à 16h00 et 20h30.

– Zondag 29 om 16u00 : « Nativitas » in’t brussels vloms ! Dialecte flamand de Bruxelles.

« La Nativité et le Massacre des Innocents » au Théâtre royal de Toone, impasse Sainte-Pétronille (66 rue du Marché aux Herbes) à 1000 Bruxelles. Renseignements : woltje@skynet.be et www.toone.be

votre avis nous intéresse !

commentaires

Suggestions de la rédaction