Recommandé pour vous


LA PEUR  (183 sur 296)

Nominations Molières 2017 : Hélène Degy (révélation féminine)

Un thriller amoureux à la Hitchcock. Saisissant ! Il nous interroge sur le mensonge, la honte et la relation de couple. Un chef-d’œuvre de Stefan Zweig qui excelle dans la description des tourments intérieurs de ses héros. Sa nouvelle, « La Peur », en est le meilleur exemple. Construite comme un roman à suspense, la pièce se déroule au rythme haletant des angoisses d’Irène, jeune femme adultère traquée par l’étrange compagne de son amant. Mensonges ? Vérités ? Hallucinations ? Comment déceler le vrai du faux ? On assiste au vacillement d’un couple qui ne se comprend plus… jusqu’au dénouement final, véritable coup de théâtre.

Cette pièce, à l’esthétique cinématographique, s’inspire de l’univers d’Hitchcock, notamment du remarquable film « Fenêtre sur cour ». Un spectacle palpitant.

Une adaptation vraiment très réussie. C’est construit, intelligent, avec un suspense parfaitement aménagé. Le texte est ambigu à souhait et les trois comédiens excellents. Figaroscope

Une brillante adaptation. Hélène Degy, impressionnante. Fragile et incandescente, elle semble se consumer sur scène. Le Parisien

La tension est réelle, le dénouement magistral. Les comédiens servent ce texte avec justesse et crédibilité. Bref, un excellent spectacle. Les Dernières Nouvelles d’Alsace

  • : Centre culturel d'Uccle, 47 rue rouge 1180 Bruxelles
  • : 10/12/2019 à 20h15
  • : 10/12/2019 à 21h35
  • : 19h30
  • : 23h00
  • : 02/374.64.84
  • : reservation@ccu.be
  • : Cat.1: 35€/ Cat.2: 32€ / Senior: 32€ / Etudiant: 19€
  • : http://www.ccu.be

votre avis nous intéresse !

commentaires

Suggestions de la rédaction