La Région bruxelloise dévoile les plans routiers à 30 km / h pour 2021

La Région bruxelloise a rendu public son projet de création d’une zone de 30 km / h dans toute la région – à quelques exceptions près.

Le nouveau plan est un renversement de la situation normale dans la région, la région étant en général une zone à 50 km / h, à quelques exceptions près où une limite réduite de 30 est en vigueur.

A partir de janvier, c’est renversé: la grande majorité des rues de la ville aura une limite de vitesse de 30 km / h. Certaines artères principales auront une limite de 50 km / h. Et très peu de routes reliant les autoroutes ou traversant la frontière régionale en Flandre auront des limites de vitesse de 70 à 120 km / h.

La carte montre la ville comme une mosaïque de rues bleues (30 km / h) couvrant toute la région, qui est divisée du nord-est au sud-ouest par une bande bleue continue, qui est le canal. Dans le pentagone central de la ville se trouveront les rues qui restent avec une limite de vitesse de 20 km / h, qui ne sont pas indiquées séparément.

Ici et il y a des parcelles de verdure, principalement le bois de la Cambre et la forêt de Sonien, le parc de Laeken et le Scheutbos à Anderlecht, et d’autres petits espaces verts comme les parcs du Cinquantenaire et Josaphat.

Dans très peu d’endroits, il y a des routes brunes, par exemple le long du parc de Laeken au nord, la E411 du boulevard de la Triomphe au Ring et la N281 d’Auderghem à la frontière flamande. Ce sont des routes où la vitesse limite est de 70 km / h, et dans un cas, la E40 du tunnel Reyers vers la Flandre, une autoroute à part entière.

Les étendues noires sont des parties du Ring qui chevauchent la frontière régionale et traversent le territoire bruxellois.

Ensuite, il y a les routes jaunes, où la limite de 50 km / h s’applique.

Ce sont des artères majeures: la rocade intérieure, le tunnel Léopold II, la N290 depuis le Westland Shopping à Anderlecht en passant par la Basilique de Koekelberg jusqu’au Ring de Jette / Wemmel, l’avenue de Tervuren du Cinquantenaire à Vier Armen / Quatre Bras.

Pour la ministre bruxelloise de la mobilité, Elke Van den Brandt (Groen), les plans signifient faire de Bruxelles une ville plus sûre.

«Aujourd’hui est un jour important pour Bruxelles», a-t-elle déclaré. «Nous faisons un pas important vers un trafic plus sûr. A Grenoble, une zone générale 30 a fait 25% moins de victimes de la route en quatre ans. C’est la direction que nous voulons prendre. Je tiens à remercier les communes et Bruxelles Mobilité pour leur coopération très approfondie et l’excellent résultat.

Mais les experts en mobilité soulignent qu’une zone 30 ne peut fonctionner que s’il existe les mécanismes de contrôle et les adaptations d’infrastructure nécessaires. Van den Brandt a promis que cela viendrait, dont trois millions d’euros pour les communes pour l’amélioration de la sécurité et huit millions pour la réparation des routes régionales.

« Tous ces travaux ne seront pas terminés au début de 2021, mais nous commencerons par le plus important », a déclaré un porte-parole.

Des cartes montrant la situation actuelle et la situation à partir de janvier 2021 sont disponibles ici.