La Région bruxelloise et son port ont des ambitions pour le canal

 

Le nouveau contrat de gestion (2021-2025) a été signé récemment. Il s’agit là du 5e contrat entre le port et la Région. Cet accord garantit est pérenne, la Région garantissant un financement de 93,5 millions d’euros sur les 5 ans à venir.

Concrètement, le contrat de gestion assure le transport de marchandises par la voie d’eau, à travers plusieurs projets destinés à favoriser le transfert modal de la route vers la voie d’eau :

– la poursuite de l’entretien des installations portuaires (canal, ponts mobiles et écluses) pour un montant de 15 millions d’euros ;

– l’investissement dans le canal et les ouvrages d’art de près de 15 millions d’euros, dont 9,5 millions pour le renforcement et la construction de nouveaux murs de quai – des travaux destinés à permettre l’installation de nouvelles entreprises et donc une augmentation du transport par la voie d’eau ;

– l’étude du recours obligatoire à la voie d’eau pour les chantiers inventoriés par le Port dans son plan pluriannuel des chantiers.

Le contrat de gestion prévoit ainsi d’agrandir le domaine portuaire, avec notamment l’acquisition par la Région de 40 hectares du site de Schaerbeek-Formation, dont 20 hectares dévolus au Port. La vocation économique du Port sera réorientée vers les entreprises exemplaires au niveau climatique et environnemental. Le Port développera une offre logistique complète pour le secteur de la construction, un secteur clé appelé à se développer pour rencontrer les objectifs de rénovation du bâti que la Région bruxelloise s’est fixée. Cette offre globale portera sur la gestion de l’eau et des terres de chantier, l’approvisionnement en matériaux de construction et la mise à disposition d’espaces de stockage pour les matériaux de réemploi.

Pour renforcer le potentiel économique du Port, le contrat de gestion affirme aussi l’engagement de la Région à maintenir une accessibilité optimale au domaine portuaire, au travers de projets d’infrastructures d’envergure comme le développement du centre TIR en tant que levier d’une distribution urbaine durable exemplaire.

Enfin, le Port veillera à l’intégration paysagère de ses projets et incitera les concessionnaires à s’inscrire dans cette démarche. La Région de Bruxelles-Capitale s’engage quant à elle à mettre en œuvre quatre projets d’envergure en matière d’intégration urbaine dans le domaine portuaire :

– création d’un parc sur toute la rive gauche du bassin Béco ;

– construction d’une infrastructure sportive dans la courbe de giration du bassin Vergote ;

– création d’un pôle régional nautique autour du BRYC (Bruxelles Royal Yacht Club) ;

– construction d’une piste cyclable en site propre en bordure du domaine portuaire sur les 14 kilomètres de la rive gauche du canal (…)

(Photos : ©Bernard Rosenbaum)