Lagardère Travel Retail Belgium : le SETCa dénonce l’attitude de la direction et demande une conciliation 

Lagardère Travel Retail Belgium licenciera 153 travailleurs en janvier 2021. Plus tôt cette année, la direction de l’entreprise avait déjà annoncé son intention de licencier 180 employés. Dans ce contexte (procédure Renault), le SETCa a eu différentes réunions pour éviter au maximum les licenciements secs. Toutefois, il est à présent clair que la direction n’a pas l’intention de faire la moindre concession et qu’elle a de plus tout bonnement menti sur différents points. C’est inacceptable. Le SETCa a donc demandé en urgence la conciliation auprès du ministre de l’Emploi.

Licenciement par e-mail
Lagardère est entre autres présent dans les aéroports de Zaventem et Charleroi, mais aussi dans quelques gares. La chute du nombre de touristes a logiquement aussi eu un impact gigantesque sur le nombre de clients dans les boutiques; c’est la raison pour laquelle Lagardère Travel Retail a décidé de licencier 153 travailleurs. Après de nombreuses réunions, nous constatons toutefois que la direction ne veut pas faire le moindre effort pour dévier de son plan et qu’elle ne fait en outre preuve d’aucune empathie pour les travailleurs concernés. La preuve ? Ils ont appris par e-mail qu’ils seraient licenciés.

Initialement, il avait aussi été dit que ce seraient surtout les travailleurs engagés le plus récemment qui entreraient en ligne de compte pour un licenciement. À présent, le SETCa constate qu’il y a de nombreux travailleurs avec beaucoup d’ancienneté parmi les travailleurs concernés. Cela confirme notre idée que l’entreprise aurait pu financer un plan digne de ce nom avec des solutions auxquelles d’autres entreprises recourent avec succès, comme le RCC, les primes au départ volontaire, l’abaissement des salaires les plus élevés, etc., toute une série de propositions crédibles que le SETCa a faites, mais qui ont été rejetées.

La direction ne veut pas céder d’un pouce. Nous avons dès lors demandé une réunion urgente auprès du SPF Emploi et Travail pour exposer nos griefs.