Le 2e « baromètre COVID-19 médecins généralistes » répertorie les consultations pour troubles respiratoires

Le nouveau « baromètre COVID-19 médecins généralistes », compteur numérique du nombre de consultations pour troubles respiratoires auprès d’un médecin généraliste, veut donner une image claire de la situation COVID-19 dans les cabinets des généralistes et permettre des prestations de soins optimales pendant les prochains mois d’hiver. La Commission nationale médico-mutualiste de l’INAMI a donné son feu vert pour faire cette enquête.

L’objectif: une idée claire de la situation COVID-19 dans les cabinets des généralistes

Au cours des 6 prochains mois, les virus hivernaux classiques vont faire leur réapparition, causant toutes sortes d’infections des voies respiratoires. Le nouveau baromètre COVID-19 de Sciensano, mis en place en collaboration avec l’INAMI, la KU Leuven et l’association de généralistes Domus Medica, a pour but de mieux répertorier les consultations pour les infections aiguës des voies respiratoires, les syndromes grippaux ainsi que les cas présumés ou confirmés de COVID-19 dans les cabinets des généralistes au cours des 6 prochains mois.

Cet instrument permettra aux médecins généralistes de suivre la pandémie de COVID-19 de près, dans leur propre cabinet mais aussi dans leur entourage ou leur région. Il doit également permettre d’adapter les soins apportés aux patients COVID-19 présumés à l’évolution de l’épidémie.

En pratique : simple et rapide

Le nouveau baromètre comptabilise le nombre de consultations auprès d’un médecin généraliste pour problèmes respiratoires, sur la base du dossier médical électronique. Le logiciel du médecin calcule lui-même les chiffres nécessaires. Le médecin peut alors transmettre ces chiffres au moyen d’un formulaire électronique, en une minute environ. Des tutoriels adaptés aux logiciels médicaux courants sont disponibles sur le site web de Sciensano.

Un facteur essentiel de réussite : la participation du généraliste

Le baromètre mettra en lumière le rôle important joué par les généralistes dans la lutte contre cette pandémie en donnant une meilleure idée de la situation sur le terrain. Pour cela, il est évidemment essentiel qu’un nombre aussi élevé que possible de médecins y collaborent. Pour compenser cet effort supplémentaire, les médecins participants percevront un montant lié au nombre de notifications transmises par semaine.

Plus d’infos: le site web de Sciensano

Vous trouverez plus d’informations sur le « baromètre COVID-19 médecins généralistes » sur le site web de Sciensano.