Le Gouvernement bruxellois désigne les chargés de missions pour préparer la candidature de Bruxelles Capitale européenne de la Culture 2030

 

Suite à la décision du Parlement et du Conseil européen en 2014 de désigner une ville belge comme capitale européenne de la culture en 2030, le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale actait son souhait de porter la candidature de Bruxelles en octobre 2016. La Déclaration de politique générale rappelle par ailleurs cet engagement.

Pour donner toutes les chances de réussite à ce projet et réunir sereinement le secteur de l’art et de la culture mais aussi la société civile bruxelloise, le Gouvernement lançait en octobre 2020 un appel à projets pour désigner un chargé de mission en vue de préparer cette candidature. Ce jeudi 11 février 2021, suite au processus de sélection, le Gouvernement a désigné les personnes chargées de travailler et de défendre cette candidature auprès de la Belgique et de l’Europe.

Lors d’une conférence de presse en visio organisée ce jour en présence du Ministre-Président Rudi Vervoort, du Secrétaire d’État à l’Europe Pascal Smet et du Bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philippe Close, le Gouvernement bruxellois a tenu à remercier tous les candidats qui ont apporté des projets de qualité et ont fait montre de leur engagement pour le développement culturel de la Région.

Rudi Vervoort a ensuite annoncé le choix du Gouvernement pour le projet porté par le duo formé de Madame Hadja Lahbib et Monsieur Jan Goossens. Leur mission, dans ce cadre, sera multiple :

– tracer les contours de l’implication dans le projet de toutes les parties prenantes publiques, citoyennes, culturelles et privées ;

– préparer le plan de financement et la gouvernance à mettre en place ;

– créer l’implication de la communauté bruxelloise et une émulation autour de la candidature au sein de l’ensemble de la société civile.

In fine, l’objectif est de préparer l’acte de candidature de Bruxelles en tant que Capitale européenne de la Culture en 2030.

« Avoir l’implication de Hadja, Jan et leur équipe pour porter notre candidature est un atout indéniable pour notre Région. Il s’agira pour eux de construire notre projet au départ du terreau foisonnant qu’est le monde culturel et artistique bruxellois. Je suis heureux et fier de ce choix et persuadé qu’ils incarneront cette mission à merveille comme ils incarnent Bruxelles » précise Rudi Vervoort, Ministre-Président. « Avec des partenaires en Flandre et en Wallonie, notre projet se veut représentatif de ce que sera la Belgique culturelle de 2030 : un phare au cœur de l’Europe et au départ de sa Capitale !»

Derrière le visage connu du journal télévisé, Hadja Lahbib pratique dans le monde artistique en tant que réalisatrice et productrice. Son documentaire « Patience, patience, t’iras au Paradis » a marqué l’opinion publique et lui a valu de nombreux prix dont celui de la Bruxelloise de l’année. Elle a également réalisé et présenté plusieurs émissions culturelles en tissant des liens entre les mondes culturels flamand et francophone.

Hadja Lahbib déclare : « C’est un immense honneur pour moi de défendre la candidature de la ville qui m’a vue grandir. La culture est ce qui nous permet de penser et de vivre ensemble, c’est ce qui construit notre imaginaire collectif, notre sentiment d’appartenance. En 2021, nous avons plus que jamais besoin de nous fixer un horizon pour créer, imaginer, construire, faire société. Bruxelles et ses plus de 180 nationalités est un merveilleux laboratoire et nous avons l’ambition de le mettre en valeur, dans toute sa diversité d’ici 2030 !»

Ancien directeur du KVS, Jan Goossens est un directeur artistique investi dans la cité. Il a piloté la mutation d’une des plus grandes scènes bruxelloises pour la faire entrer dans le XXIe siècle en mettant la diversité au cœur de son action. Il est actuellement aux commandes du Festival de Marseille et de la Biennale « Dream City » à Tunis.

« Bruxelles est la ville de mon cœur où je veux construire, avec tout mon enthousiasme et le plus grand nombre possible de citoyens bruxellois, un avenir commun. Égalitaire, verte, soutenue par les artistes et les maisons de la culture, mais aussi par une société civile super-diversifiée : Bruxelles 2030 peut être un carrefour où de nombreux chemins nous mènent, vers une société différente au-delà de la pandémie. Au cours de la prochaine décennie, nous pouvons imaginer ensemble ce que nous sommes déjà en réalité : non seulement la capitale de la Belgique et de l’Europe, mais aussi un noyau culturel où le monde de demain s’invente chaque jour », précise Jan Goossens.

Autour d’Hadja Lahbib et Jan Goossens, une chambre de réflexion et un comité d’experts se rassembleront avec des personnalités diverses du monde culturel, artistique et citoyen tels que Lisette Lombe (autrice), Louma Salamé (Fondation Boghossian), Ibrahim Ouassari (MolenGeek), David Van Reybrouck (G1000), Anuna De Wever (activiste climatique), David Murgia (acteur), Sammy Baloji (artiste) ou Fatima Zibouh (sociologue).

Le Secrétaire d’État aux Relations européennes et internationales Pascal Smet ajoute: «Jan Goossens et Hadja Lahbib veilleront à ce que cette candidature soit celle de tous les Bruxellois. Ils sont le reflet de notre ville. Leur amour commun pour Bruxelles, une grande expérience journalistique pour elle, une expérience internationale à Tunis et Marseille pour lui, en font le duo idéal pour représenter ses habitants et faire rayonner Bruxelles. »

« La Ville est très heureuse de lancer le processus de candidature de Capitale de la culture avec la Région bruxelloise et de tendre la main à une ville flamande et une ville wallonne dans cet élan. En 2030, nous fêterons également le bicentenaire de la Belgique, cela sera l’occasion pour notre pays de faire rayonner nos cultures à travers l’Union européenne », conclut Philippe Close, le Bourgmestre de la Ville de Bruxelles.