Le Gouvernement bruxellois va acquérir les terrains du « Marais Wiels » et le bâtiment du « Métropole »

La question de l’affectation et de l’aménagement des parcelles du « Marais Wiels » et des parcelles adjacentes à celui-ci était devenu un sujet récurrent ces dernières années, tant pour les habitants de cette partie de Forest que pour la Commune et la Région bruxelloise. La Région, dans le cadre des mesures de relance et de l’opérationnalité du contrat de rénovation urbaine n° 4 (CRU4), avait inscrit l’acquisition de ce site dans ses ambitions en vue d’y développer un programme intégré de préservation du « marais » et d’implantation d’espaces publics de proximité et de logements à vocation sociale. Un accord a été trouvé entre les propriétaires et la Région. A présent, en route vers la concrétisation de ce projet ambitieux !

Anciennement occupé par les brasseries Wielemans Ceuppens, le site est devenu ces dernières années, après des premiers travaux, un plan d’eau suite au percement de la nappe phréatique. Très vite, le lieu, qui s’étend du centre culturel forestois « le Brass » jusqu’au bâtiment classé dit « Le Métropole », a été surnommé dans le langage commun le « Marais Wiels ».

 

Dans le cadre du « CRU 4 Avenue du Roi », une réflexion stratégique a été réalisée lors de l’élaboration du dossier de base. Cette réflexion comprend notamment un axe lié au paysage infrastructurel du Parc de l’Avant-Senne. Un axe constitué par l’ensemble de la frange bâ­tie qui, parallèlement aux voies ferrées, va des talus du chemin de fer à la rue de Mérode englobant les Avenues Fonsny et Van Volxem. Cette frange bâtie (grandes parcelles et voiries régionales), offre en effet l’opportunité de créer un lieu ayant une continuité physique, identitaire et visuelle avec la vallée de la Senne.

 

Dans le cadre des investissements liés à son plan de relance et de redéploiement, la Région a décidé d’injecter des moyens complémentaires permettant l’acquisition du site afin d’y développer un projet ambitieux pour les Bruxelloises et Bruxellois. Le projet régional comprend le maintien et l’aménagement d’une grande partie du « Marais Wiels » et potentiellement son utilisation comme « bassin d’orage à ciel ouvert », l’aménagement d’un espace vert ouvert de proximité adjacent au « Marais Wiels » par Bruxelles Environnement ainsi que le développement d’un programme de 70 à 80 logements moyens (et/ou sociaux) par Citydev.brussels.

 

Ce projet inscrit dans le plan de relance et de redéploiement de la Région de Bruxelles-Capitale répond par ailleurs à une des recommandations issues du diagnostic réalisé par perspective.brussels sur la crise du covid-19. Ce rapport a mis en évidence le besoin d’espace vert et ouvert dans les environnements urbains denses.

 

Cette nouvelle acquisition stratégique par la Région permet également de conforter les ambitions régionales liées aux opérations du CRU4, et particulièrement leurs connexions avec les opérations d’espace public verdurisé et de promenade cyclo-piétonne programmées et financées dans le cadre du contrat de rénovation urbaine. L’acquisition complémentaire du « Métropole », ancien immeuble classé de la direction des brasseries construit en 1892 par l’architecte Gédéon Bordiau, permettra d’imaginer une occupation supplémentaire en équipements, espaces productifs et/ou infrastructures à destination du quartier.

 

La prise de possession prochaine des terrains permettra à la Région de lancer les études, d’activer les concertations techniques avec Vivaqua (dans le cadre de la gestion intégrée des eaux pluviales) mais aussi avec Bruxelles Environnement, les gestionnaires des voiries et Citydev.brussels.

 

En approuvant le scénario de redéploiement du site et en confiant le pilotage de la maîtrise d’ouvrage à différentes entités régionales, le Gouvernement bruxellois lance la concrétisation d’un projet d’ampleur pour et avec les Bruxelloises et Bruxellois.

 

Le Ministre-Président Rudi Vervoort précise « Grâce à cet achat et aux investissements de revitalisation urbaine, du maillage vert et bleu et du logement, on va pouvoir redonner à cette ancienne frange industrielle, une diversité d’usage qui intégrera la conjonction de l’espace bâti, de l’espace ouvert, végétal et minéral et du logement au sein d’un paysage de quartier et métropolitain. »

 

Le Ministre bruxellois de l’Environnement, Alain Maron ajoute : « Je me réjouis de ce projet de pérennisation et de valorisation du Marais Wiels. Ce projet est emblématique de notre volonté de renforcer la biodiversité, de lutter contre les îlots de chaleur, de gérer les eaux pluviales de manière intégrée et de lutter contre les inondations, tout en offrant des logements abordables et en valorisant le patrimoine architectural. Nous avons aussi demandé à Bruxelles Environnement d’étudier des mesures permettant de valoriser rapidement le marais et ses abords pour les habitants. Nous proposerons un budget spécifique au Parlement Bruxellois dès le mois de novembre. » 

 

Le Bourgmestre de Forest, Stéphane Roberti et les échevins de la planification urbaine, Charles Spapens et Alain Mugabo : « Nous nous réjouissons que la Région ait entendu notre appel et celui des habitant.e.s sur la nécessité de trouver une solution pour préserver cet espace unique à Bruxelles. Un promoteur souhaitait y développer jusqu’à 229 logements et faire disparaitre le marais.  Avec ce rachat, c’est indéniablement une évolution positive et une étape importante qui est franchie. Nous  faisons confiance au Gouvernement bruxellois pour proposer un projet qui réponde aux enjeux climatiques et sociaux actuels tel que discutés actuellement en concertation avec les habitant.e.s notamment dans le cadre du Masterplan » concluent ceux-ci.