Le pass musées est l’élément moteur de la relance des musées

Le pass musées participe grandement au nouvel élan du secteur des musées. C’est la conclusion d’une enquête à laquelle ont participé plus de 80 musées de Belgique. Depuis la réouverture des musées en mai dernier, les titulaires de pass musées n’ont pas hésité à passer la porte des musées.

Comme nous tous, les animateurs des musées vivent une période difficile. Bien que la visite des musées soit à nouveau possible, le nombre de visiteurs reste relativement bas. « Ce sont en particulier les touristes de passage qui nous font défaut », explique Carine De Rouck, gestionnaire du musée ‘Kazerne Dossin’ à Malines, « et ces visiteurs venus de l’étranger sont pour nous une source de rentrées non négligeable. Par contre, on constate une nette augmentation du nombre de visiteurs munis d’un pass musées. En ce qui concerne ‘Kazerne Dossin’, ce nombre a carrément doublé. La situation est identique au PARCUM de Louvain, un musée d’art et de culture religieux. « Les détenteurs du pass musées ont été les premiers à refaire leur apparition dans le musée », déclare Wouter Jaspers, responsable communication. « C’est une chance de pouvoir compter sur la fidélité du public. »

Le pass musées comme pilier

Les résultats d’une enquête menée fin juillet confirment encore les données relevées à Malines et à Louvain : 40 % des responsables de musée participant à l’enquête ont confirmé un nombre plus important de présentation du pass musées. Les chiffres avancés par les organisateurs du pass musées correspondent à la tendance : en juin et en juillet derniers, 34.500 détenteurs du pass ont effectué 45.000 visites de musée, ce qui représente une légère augmentation par rapport à la même période de 2019. « Cette augmentation ne devrait pourtant pas nous surprendre », déclare Erika T’Jaeckx, directrice de l’organisation museumPASSmusées. « Car nombre de titulaires de pass sont des passionnés, à qui les musées ont réellement manqué et qui veulent rattraper le temps perdu. Au cours de cette difficile période, le pass musées tient un rôle de pilier du secteur muséal, et lui assure une source de rentrées bienvenue.

Passer des vacances dans son pays

Cet été, de nombreux Belges ont choisi de prendre leurs vacances au pays, ce qui a favorisé l’emploi du pass musées. Au Musée royal de Mariemont, près de Charleroi, Richard Veymiers, directeur, a pu constater une augmentation significative des visiteurs venus de Flandre et munis d’un pass. « C’était doublement intéressant, car ces visiteurs compensaient l’absence de touristes étrangers, mais également car nous avons fait connaissance avec des compatriotes venus de l’autre côté de notre frontière linguistique. Le pass musées fait ainsi l’unanimité à travers tout le pays. Des visiteurs venus de part et d’autre de notre frontière linguistique sont un réel enrichissement. Cela renforce notre sentiment d’unité dont nous avons bien besoin en cette période de crise sanitaire. »

Des musées en toute sécurité

On parle de deuxième vague de coronavirus, mais Erika T’Jaeckx rappelle que les musées de Belgique ont déjà pris toutes leurs responsabilités. « Les musées sont fort probablement parmi les lieux les plus sûrs pour se cultiver », dit-elle. « Les règles de sécurité y sont strictement appliquées et leur capacité d’accueil est respectée. On peut ajouter que les musées savent parfaitement gérer les réservations. Pour profiter de moments de détente en toute sécurité et en respectant sa bulle sociale, on peut visiter les musées sans crainte. »

 

Pour plus d’information : www.passmusees.be