Bruxelles City News

la vie à Bruxelles

 Les Ministres Greoli et Schyns sont-elles au-dessus des lois ?

0 Partages

 

Pourquoi ne respectent-elles pas l’exécution du jugement
concernant « Pour en finir avec la question juive » ?
Il y a quelques semaines, nous vous partagions avec plaisir et soulagement le jugement rendu par le tribunal civil de Bruxelles qui obligeait la Ministre de la Culture de la Communauté française, Alda Greoli, et la Ministre de l’Éducation, Marie-Martine Schyns, à respecter l’engagement pris par leur prédécesseur, la Ministre Joëlle Milquet de verser au Théâtre Le Public le montant promis pour la diffusion auprès des publics scolaires du spectacle “Pour en finir avec la question juive” de Jean-Claude Grumberg (avec Itsik Elbaz et Frederik Haùgness, mise en scène par Michel Kacenelenbogen).
Nous attendions alors l’exécution du jugement et la liquidation de cette subvention comme le juge l’avait ordonné.
Nous venons d’apprendre que les Ministres Alda Greoli et Marie-Martine Schyns ont fait appel de ce jugement. Et s’obstinent à empêcher ce projet de diffusion gratuite dans les écoles d’un spectacle visant à sensibiliser le jeune public à l’antisémitisme et à la lutte contre le racisme. Malgré l’engagement pris au nom de la Communauté française par leur collègue.
La nouvelle procédure devra en plus être portée par le/la ministre de la culture et celui/celle de l’éducation du nouveau gouvernement (une perspective agréable pour une /un successeur).
Le premier jugement étant exécutoire, les Ministres Greoli et Schyns semblent oublier qu’elles doivent néanmoins verser au théâtre le montant prévu, ce qu’elles ne font pas, et ce qui nous oblige à lancer des démarches avec huissiers parce que ni le cabinet de la Ministre Greoli, ni l’administration ne répond à nos messages pour organiser l’exécution.
Le fonctionnement de notre théâtre dépend pour partie des subsides que nous recevons de la Communauté française. Est-il acceptable de faire subir à toute une équipe ce type de pression ? Est-il concevable d’empêcher par tous les moyens une action culturelle qui combat le racisme et les préjugés auprès des publics scolaires ? Est-il admissible pour un théâtre de devoir entrer dans un rapport de force pour faire respecter la loi ? Est-il normal que deux ministres refusent d’exécuter un jugement exécutoire ?
Nous tenions à vous faire part de notre stupéfaction de l’attitude de la Ministre de la Culture et celle de l’Education concernant une action d’utilité publique prise par leur prédécesseur et qui en plus est un engagement particulièrement symbolique en cette période de violence et d’intolérance.
En restant à votre disposition pour plus de détails si vous en souhaitez, nous vous souhaitons une bonne journé

votre avis nous intéresse !

commentaires