Les travailleurs du secteur non marchand Bruxelles : “Bruxelles, nous aimes-tu?”

La réunion du 21 janvier dernier avec le cabinet du Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale nous a confirmé que le politique fait la sourde oreille à nos revendications. Ils ont accepté d’organiser des réunions de travail toutes les deux semaines avec les syndicats, mais avec le même cadre budgétaire… des cacahuètes ! Et même encore moins puisque le budget est passé de 7,5 à 6,8 millions ! Des arrêts de travail sont prévus dans les institutions du secteur le jeudi 11 février prochain.

Avec le budget imposé impossible d’obtenir :
– 6% d’augmentation salariale
– 6 jours de congés avec embauches compensatoires
– Des embauches supplémentaires pour baisser la charge de travail
– Des fin de carrière tenables (plan tandem, RTT)

Il est temps d’obtenir enfin des nouveaux droits conséquents pour le secteur. Une journée d’action syndicale se tiendra le jeudi 11 février 2021 pour le rappeler. .

Nous voulons synchroniser notre combat avec celui des travailleurs du Non Marchand de la Fédération de Wallonie-Bruxelles à qui le gouvernement propose aussi un budget ridicule.

Dans son Plan de Relance et de redéploiement, le gouvernement déclare que « des mesures doivent être prises pour revaloriser les conditions de travail des travailleurs de première ligne. » Mais concrètement, rien n’est prévu !

Maisons de repos, crèches, hébergement pour personnes handicapées, aide à la jeunesse, aides aux familles, insertion socio-professionnelle, soins de santé ambulatoires… Toutes les professions de tous cessecteurs ont continué à travailler pendant ces derniers mois et ils ont permis à la société de tenir debout !