MATUSALEM OU POURQUOI TOUS LES CHEMINS (DU PLAISIR) MENENT AU RHUM

UNE HISTOIRE QUI SE DÉGUSTE COMME UN DIVIN BREUVAGE
Vous voulez boire une belle histoire ? Voici une story qui démarra il y a 147 ans, en 1872 et qui pourrait bien durer jusqu’en…. 2841. En effet, 969 ans, c’est l’âge qu’aurait atteint Matusalem, le patriarche de l’Ancien Testament, qui donna son nom à un breuvage tout aussi divin qui se lit comme un « rhum-an ».

Matusalem, c’est en un seul nom, toute l’importance de la maturation et du vieillissement du rhum sont dans cette marque rendue célèbre par deux frères espagnols, Benjamin et Eduardo Camp, arrivés à Cuba pour y ouvrir une distillerie de rhum tout en faisant profiter leur partenaire cubain Evaristo Alvarez de leur expérience dans la distillation et l’assemblage des vins, sherrys et brandys espagnols.

La marque se base entre autres sur la technique de la solera pour développer des alcools qui, des années trente à cinquante, vont séduire les très nombreux touristes américains. C’est l’âge d’or des cocktails et le succès de Matusalem, qui dépassera même les 50% de part de marché, ne désemplit pas.

Mais lorsque Fidel Castro arrive au pouvoir, les Alvarez sont contraints de fuir Cuba, la marque se dilue à travers différents groupes familiaux, Matusalem s’éloigne de ses fondamentaux.

Sous l’impulsion du docteur Claudio Alvarez, figure de proue de la quatrième génération, la marque renaît au milieu des années nonante pour devenir une rhum premium, à nouveau fidèle à ses fondamentaux. La renaissance nécessite toutefois un certain temps d’adaptation, car le rhum Matusalem est à nouveau produit grâce à la technique de la soléra et désormais embouteillé en République dominicaine.

Le terroir, le climat et la qualité du sucre de canne, le tout combiné aux formules secrètes élaborées par la famille, ont depuis permis à l’entreprise de recréer ce rhum de légende, ce Matusalem qui évoque l’âge d’or du rhum dans la plus pure tradition et le plus pur style cubain.

LA BELGIQUE, TERRE DE CONNAISSEURS ET DE CURIEUX
“ La Belgique est un marché de connaisseurs expérimentés et sophistiqués. Ils reconnaissent et apprécient les produits de très haute qualité. Ils n’hésitent pas à explorer de nouvelles sensations gustatives. Je suis sûr qu’ils sauront apprécier la montée en puissance des rhums de grande qualité que nous leur proposerons”

Hugh Barnard – Director of Europe & Asia Pacific Operations

LE FOODPAIRING: UNE NOUVELLE DIMENSION GUSTATIVE

POUR LE RHUM DU 21ème SIÈCLE

Foodpairing ou comment décrire le profil aromatique d’un rhum

On ne présente plus Foodpairing.com, la méthode scientifique qui permet aujourd’hui de définir avec précision le profil aromatique d’un produit. Cette technique permet d’identifier les aliments et boissons qui se marient avantageusement et de découvrir ainsi des combinaisons inédites basées sur la science. Aujourd’hui, elle ouvre de nouveaux horizons aux chefs, aux barmans et également de plus en plus aux consommateurs amateurs de nouvelles expériences organoleptiques.

La méthode se base sur un premier constat scientifique : 80% de l’expérience gustative est réalisée par le nez, grâce à la perception aromatique à partir de ce que nous sentons. Seuls 20% sont définis par le toucher et le goût, les arômes perçus en bouche.

Cette méthode de détection permet de définir les odorants-clés en types d’arômes et descripteurs d’arômes. Le tout permet ensuite de créer un profil aromatique pour chaque produit. L’assemblage ou food pairing se produit alors en analysant la proximité de chaque produit à partir du principe de partager les mêmes arômes-clés.

L’expérience réalisée sur deux cuvées emblématiques de Matusalem a permis d’obtenir les résultats suivants :

Matusalem rum gran reserva 15 : le profil aromatique révèle une grande proximité avec des arômes tels que le caramel, le chocolat , le fruité, le floral, le phénolique, la vanille et les noisettes

Les aliments et boissons qui se rapprochent le plus de ce rhum sont le Champagne, l’huile d’olive, la mûre ou encore le jambon de Bayonne

Matusalem rum gran reserva 23 : le profil aromatique de ce rhum s’apparente au côté fruité de l’ananas et de la banane en particulier, aux arômes crémeux, boisés, fumés, mais aussi à la vanille

Les aliments et boissons proches de la gran reserva 23 sont entre autres le Champagne, le chocolat au lait, la banane, le saucisson,…

DES COCKTAILS CÉLÈBRES REVISITÉS
On l’aura vite compris. Ce travail scientifique se transforme aisément en une source d’inspiration intarissable pour les barmans soucieux de donner une nouvelle touche à certains cocktails emblématiques.

Quelques exemples :

Le Grand Old Fashioned:
La recette
– 4 gouttes d’Angostura amer ou de chocolat amer
– Une cuillère à cocktail de sucre de canne
– 50 ml de Matusalem Gran Reserva Solera 23

Le verre: Un verre à short drink « vintage »

La méthode: Remuez et versez sur un lit de glace fait avec de l’eau de coco

La garniture: Un zeste d’orange, une cerise infusée dans le rhum

Cuba Libre Royale:
La recette:
– 35 ml deMatusalem Gran Reserva 15
– 90 ml de Möet Ice ou Veuve Cliquot Rich
– 15 ml de cola “fait-maison” et sirop de gingembre*

Le verre: grande flute de Champagne

La garniture: un zeste de citron vert

(*) utilisez 4 cannettes de Coca Cola et un morceau de gingembre frais de grammes. Faites bouillir jusqu’à évaporation de 40% de la totalité du liquide. Mélangez ensuite et laissez refroidir

votre avis nous intéresse !

commentaires



2 Partages
Tweetez
Partagez2
Enregistrer
Partagez
Partagez