Bruxelles city news

la vie internationale de Bruxelles

Naissance d’un bébé gorille dans la Vallée des grands singes du ZOO d’Anvers


Une merveilleuse nouvelle au ZOO d’Anvers :ce matin à 7h30, un gorille est né dans la Vallée des grands singes. La mère, Mambele, se porte bien, et le père est sans contestation le dos argenté Matadi. La petite sœur Thandie se montre très curieuse. Pour elle, ce demi-frère ou cette demi-sœur est un nouveau camarade de jeux. Le ZOO d’Anvers coordonne depuis 18 ans la recherche scientifique sur les grands singes au Cameroun et au Congo.

Choix collectif d’un nom

Les soigneurs ne sont pas encore en mesure de dire si c’est un garçon ou une fille. “Les premiers jours, Mambele tient fermement son petit contre elle. Nous laissons la maman et son petit faire tranquillement connaissance”, explique la soigneuse Melanie. Le faire-part de naissance ne mentionne donc pas encore le poids du petit. Le ZOO d’Anvers sait, grâce aux études réalisées, que les bébés gorilles pèsent en moyenne de 1,4 à 1,8 kilo à la naissance. Le nom du petit animal n’a pas encore été décidé.

“2020 est l’année du V, nous connaissons donc déjà la première lettre”, indique la porte-parole Ilse Segers. “Lorsque nous connaîtrons le sexe du gorillon, nous ferons participer nos visiteurs au choix d’un nom.

Camarade de jeux

C’est la deuxième fois qu’un gorille des plaines de l’Ouest naît dans la Vallée des grands singes. Le 26 novembre 2018, la gorille Mayani mettait au monde Thandie. Elle a déjà un an et demi.

 

“Dans le parc zoologique allemand de Hannovre, les grossesses de Mambele ne s’étaient pas bien passées. Ici, au ZOO d’Anvers, elle a pu suivre l’exemple inspirant de Mayani qui élève très bien la gorille Thandie. Comme les grands singes imitent mutuellement leur comportement, nous nourrissons de grands espoirs pour Mambele et son nouveau-né”, relate la soigneuse Melanie.

Le ZOO d’Anvers héberge maintenant cinq gorilles des plaines de l’Ouest : Matadi, Mayani, Mambele, Thandie et le nouveau-né. Le groupe compte aussi un gorille des plaines de l’Est : Amahoro. Tous les animaux étaient présents dans la Vallée des grands singes lors de la naissance, car le ZOO d’Anvers veut encourager le plus possible le comportement naturel des animaux.

Rétablir la population

La naissance de ce gorille des plaines de l’Ouest est une excellente nouvelle, car l’espèce est classée en danger critique d’extinction. En 25 ans, leur population dans la nature a diminué de soixante pour cent à cause du braconnage, de la chasse et des maladies. Aujourd’hui, il subsiste moins de 316.000 spécimens de cette espèce. Ce chiffre continue de baisser chaque année.

L’équipe scientifique du ZOO d’Anvers et ZOO Planckendael (Center for Research and Conservation, CRC) coordonne depuis 18 ans le projet de recherche “Projet Grands Singes” au Cameroun. Leur objectif est d’identifier les effets de la déforestation à grande échelle sur les chances de survie des gorilles et chimpanzés. Ils encouragent les entreprises, en collaboration avec les pouvoirs locaux, à adapter leurs activités pour que la survie des animaux ne soit plus menacée. L’homme et l’animal en profitent ainsi tous les deux.

BON À SAVOIR

  • Saviez-vous que le ZOO d’Anvers a appris la grossesse de Mambele grâce à un test de grossesse pour les humains ?
  • Les gorilles ont des contractions et une dilatation du col comme l’être humain. L’accouchement se déroule aussi de la même manière, mais le cordon ombilical se dessèche simplement et tombe tout seul.
  • Les pleurs d’un bébé gorille ressemblent à ceux d’un bébé humain. Certes, ils ne pleurent pas souvent, uniquement lorsqu’ils sont laissés seuls. Ils gémissent et ricanent aussi.
  • Notre ADN est à 98,25 pour cent identique à celui des gorilles.