Orée-Racing 1-2

 

 

Ri-rat bien qui ri-rat le dernier…
L’OrÉe conserve son brevet d’invincibilitÉ

 

Contexte. Deuxième gros morceaux en 5 jours pour nos Bleus qui rendaient visite au Racing en ce vendredi soir pluvieux. Une équipe des Rats qui comptabilisait une victoire (Namur) et trois défaites (Dragons, Gantoise et Beerschot). Un match qui promettait de l’engagement, avec l’Orée surfant sur la vague et un Racing à la recherche d’une première victoire à la maison. Pas de changement chez les sampétrusiens avec la même équipe que lors des quatre premières rencontres. John-John Dohmen et Juna Beckers, blessés, n’étaient pas sur la feuille de match. Les Rats saluaient le retour dans leurs rangs de Victor Wegnez, revenu de deux matchs de suspension.

 

Premier quart-temps (0-1). Directement les Bleus montrent leurs intentions au Racing puisqu’après 4 minutes, Max Branicki sur la droite passe à Eliot Curty qui rentre dans le cercle et centre. Dorian Thiéry est à la réception au point de stroke (0-1). L’engagement des deux équipes prime sur la qualité de jeu, la bataille annoncée a lieu. 15e minute, magnifique transversale de Max Branicki qui trouve Facu Callioni seul dans le cercle. Il arme un revers mais la balle passe au-dessus. 17e, PC pour le Racing. Arthur Thieffry et Augustin Raemdonck s’interposent pour sauver les meubles.

 

Deuxième quart-temps (0-1). Le jeu des deux équipes perd un peu en qualité. 28e, Max Branicki centre sur Timothée Clément qui tire au goal mais sans succès. Victor Wegnez tente de longs raids solitaires qui butent chaque fois sur une défense oréenne attentive et organisée. 35e, nouveau PC pour le Racing (qui en obtiendra 5 durant tout le match!), il ne donnera rien.

 

Troisième quart-temps (0-2). Victor Wegnez tente directement une nouvelle incursion suite à une récupération, il échoue devant Arthur Thieffry. 38e, belle récupération des Bleus, Tomi Domene est lancé sur orbite, il rentre dans le cercle et marque d’un tir puissant (0-2). 41e, Edward Horler se retrouve seul devant le but d’Arthur Thieffry suite à une erreur de marquage, il tente un shoot de volée mais la balle passe à côté. Les Bleus sont bien organisés défensivement, tout le monde est à sa tâche. Le match n’est pas resplendissant mais reste spectaculaire. 45e, PC pour le Racing. 49e, belle contre attaque des Rats, Achille de Chaffoy passe juste à côté d’une balle de but.

 

Quatrième quart-temps (1-2). Il reste 17 minutes, le Racing lance toutes ses forces dans la bataille. Le spectre d’une troisième défaite à la maison les hante. Les Bleus ont plus de déchets mais gardent la tête froide. 65e, belle transversale vers le but oréen d’Augustin Meurmans, Diego Lucaccioni se trouve au tip-in, il marque (1-2). 67e, PC pour le Racing. l’Orée plie mais ne rompt pas. 68e, dernier PC des Rats. Comme les quatre autres, il ne donnera rien. L’Orée remporte ce match engagé et intense. Saluons l’esprit fair-play des deux protagonistes durant toute la rencontre.

 

Diego Lucaccioni (Racing) « Notre prestation est clairement en dessous de ce qu’on pensait. On avait un bon rythme mais on commence toujours mal les matchs, ça s’est vu encore aujourd’hui en prenant un but dans les 5 premières minutes. L’Orée a bien joué le coup et on est mené 0-2 à la mi-temps. On a quand même 5 PC qu’on ne met pas. Content de marquer mon premier goal en DH mais malheureusement déçu du résultat final. »