Prudence sur la route? Testez vos connaissances!

Bruxelles Mobilité mène pendant ce mois de février une campagne de sensibilisation « Le trafic peut parfois vous surprendre ». Celle-ci met l’accent sur les « masques de visibilité ». Les masques? Pas ceux que nous devons porter sur le nez dans l’espace public mais bien ces obstacles qui causent de nombreux accidents…
Véhicules en double file ou garés trop près du passage pour piétons, camions, bus, trams, panneaux publicitaires, arbres, zones de travaux… En matière de sécurité routière, les « masques de visibilité » sont tous ces obstacles qui peuvent empêcher de voir un danger sur la route : un piéton ou un cycliste qui traverse, une voiture qui dépasse, un enfant qui court après son ballon… Ils peuvent occasionner des accidents graves.
Sur notre site, testez vos connaissances des règles à respecter en la matière.
Petit exemple:
Je ne peux ni arrêter ni stationner mon véhicule sur un passage pour piétons mais également:
A moins d’1 mètre avant le passage
A moins de 5 mètres avant le passage
A moins de 3 mètres avant le passage
La réponse? Interdit de me positionner à moins de 5 mètres du passage!
Il est également interdit de dépasser à l’approche d’un passage pour piétons, de s’arrêter sur le trottoir ou les pistes cyclables… En milieu urbain surtout, l’idéal est de ralentir, redoubler d’attention lorsque la visibilité est potentiellement réduite (dépassement d’un tram ou d’un camion à l’approche d’un passage pour piétons…), et ne pas mettre les passagers d’un tram en danger, lorsqu’ils embarquent ou débarquent.
Les conducteurs de véhicules sont évidemment les premiers à pouvoir agir pour augmenter la sécurité de tous les usagers mais les piétons et cyclistes peuvent également permettre d’éviter les accidents! Quelques conseils:
Les piétons doivent traverser sur les passages piétons s’il y en a un à moins de 20 m et peuvent s’assurer qu’un automobiliste les a vus en établissant un contact visuel avec les conducteurs en traversant.
Les cyclistes s’équipent pour assurer leur visibilité, gardent leur place sur la voirie et peuvent éviter les angles-morts sur le côté et l’arrière des camions et bus en anticipant le rayon de braquage plus large de ce type de véhicule.
De son côté, Bruxelles Mobilité travaille sur la sécurité des infrastructures en termes de “visibilité” en prévoyant par exemple des oreilles de trottoir (pour éviter le stationnement à proximité des passages piétons) lors de chaque projet de rénovation.