Réduction de CO2 : Lidl envoie des experts du climat chez ses fournisseurs

Lidl Belgique envoie désormais des consultants spécialisés chez ses principaux fournisseurs afin de les aider à réduire leurs émissions de CO2. De cette façon, la chaîne de supermarchés souhaite réduire ses émissions de CO2 de 36% d’ici 2030.

Lidl travaille sur une stratégie de durabilité depuis plusieurs années. En 2019, l’enseigne a d’ailleurs a publié un rapport détaillé sur le développement durable dans lequel l’entreprise donnait un aperçu de ses 50 objectifs ainsi qu’une vue d’ensemble transparente des réalisations à ce jour. Lidl a ainsi été la première chaîne de supermarchés à avoir des objectifs scientifiques validés par les Nations-Unies et conformes à l’accord de Paris sur le climat.

Afin d’améliorer encore la durabilité et de continuer à réduire ses émissions de CO2, le retailer se concentre désormais sur ses fournisseurs. Sur les 900.000 tonnes d’émissions émises par l’enseigne chaque année, 80% d’entre elles proviennent d’une soixantaine de fournisseurs, dont environ 24 sont belges. La chaîne de supermarchés a donc décidé d’envoyer des consultants spécialisés chez ses principaux fournisseurs belges. Ces derniers doivent encourager les entreprises à élaborer un plan d’action relatif au CO2. « Les experts guident les fournisseurs dans le calcul de l’empreinte CO2 de leur organisation et leur suggèrent des moyens pour réduire leur impact sur le climat », explique Lidl dans un communiqué de presse. Ce programme permet non seulement aux fournisseurs de mieux connaître le nombre de leurs émissions de gaz à effet de serre, mais aussi des sources d’émissions les plus importantes de toute la chaîne d’approvisionnement. Des mesures concrètes peuvent également apporter des avantages directs tels qu’une réduction de la facture énergétique, une expression de leur engagement ou une plus grande attractivité pour les employés.

« Nous voulons prendre l’initiative en tant que détaillant et assumer l’entière responsabilité en tant qu’entreprise : de l’impact climatique de nos bâtiments à la production des offres que nous avons en magasin. C’est pourquoi nous voulons être encore plus actifs pour convaincre nos fournisseurs de se joindre aux efforts au regard de la durabilité de Lidl, car le CO2 dépasse évidemment les murs des supermarchés », déclare Philippe Weiler, responsable de la durabilité Lidl. « Lors des premières visites chez certains fournisseurs, nous avons réussi à mettre le climat à l’ordre du jour pour la première fois. Grâce à l’empreinte de CO2 calculée, la plupart d’entre eux examinent maintenant quelles mesures concrètes ils peuvent prendre en matière d’efficacité énergétique ou d’énergie renouvelable. Certains veulent déjà aller plus loin en organisant un atelier avec leurs propres fournisseurs. Nous pensons qu’une coopération aussi étroite est le seul moyen de réduire de manière crédible notre impact climatique commun. »

D’ici la fin de l’année, Lidl veut guider au total près de vingt fournisseurs dans leur réduction de CO2. L’entreprise de transformation de la viande De Keyser, entre autres, a déjà reçu la visite d’un consultant en climat. Source:Gondola.be