Un point de contact LGBTQI+ sur le site de la Zone de Police Bruxelles-Ixelles

Le point de contact permet une prise de contact spécifique afin de
signaler un fait dont une personne LGBTQI+ aurait été victime. Afin d’en
faire connaître son utilité, une campagne d’information a été lancée par
la cellule Égalité des chances de la Ville de Bruxelles.
« La Ville de Bruxelles et sa zone de Police accordent beaucoup d’importance au suivi des
plaintes en cas d’agression homo/ lesbo/transphobe. L’adresse mail de contact de la Police
existe depuis longtemps. La campagne a permis de « transformer » cette adresse peu connue
du public en un « bouton » sur le site internet de la Police. Pour que ce point de contact soit
connu, particulièrement de la communauté LGBTQI+, nous avons mis en ligne une vidéo
explicative et distribué des pansements/ goodies dans les lieux fréquentés par les
principaux/principales intéressé.e.s .» Explique Khalid Zian, Échevin de l’Égalité des chances
de la Ville de Bruxelles.
Toute personne ayant été victime ou témoin d’un délit à caractère homophobe, lesbophobe
ou transphobe et souhaitant obtenir de plus amples informations ou bénéficier de l’assistance
d’une membre du Service d’Aide policière aux Victimes, peut, via ce bouton, contacter le point
de contact homo- lesbo et transphobie de la Zone de Police Bruxelles Capitale Ixelles. La prise
de contact avec le plaignant ou la victime permet ensuite de voir si une visite de voisinage,
une identification et/ou une poursuite des auteurs des faits est possible.
« Il est important que chacun puisse se sentir en sécurité lorsqu’il rapporte un fait, un premier
contact avec la Police peut s’avérer plus aisé via un mail. Avec ce bouton, la personne est
directement mise en contact avec un membre du Service d’Aide aux Victimes de manière très
simple. Il était pour nous nécessaire de pouvoir mettre en place une solution rapide et facile
qui permette de rapporter les faits. » poursuit Khalid Zian.
Cette campagne a également pour but d’inciter les victimes ou témoins à rapporter les faits
homo/ lesbo/transphobe, quels qu’ils soient. En effet, les victimes renoncent parfois à porter
plainte ou à rapporter les faits pensant qu’il n’y aurait pas de suites ou que c’est inutile. Or, il
faut insister : si la police n’est pas informée, elle ne peut pas prendre de mesures pour
combattre ces faits inadmissibles.
Chaque mail posté via le bouton, obtient une suite, donnée par les agents du Bureau d’Aide
aux Victimes. Il faut préciser néanmoins que le bouton ne sert pas à signaler des urgences. En
cas de danger, c’est toujours le 112 (par téléphone ou via l’app) qui est valable.
Ce point de contact fait partie d’une politique plus large d’inclusion et de lutte contre la
discrimination des personnes LGBTQI+ qui sera présentée au prochain conseil communal à
travers le tout nouveau Plan d’Action LGBTQI+ de la Ville de Bruxelles.
Le point de contact LGBTQI+ de la zone de Police Bruxelles Ixelles est à retrouver sur ce lien :
https://www.police.be/5339/fr/actualites/lgbt-point-de-contact