Une école dans une église désacralisée !

Dans une ancienne église du quartier de Scheut à Anderlecht, le bureau OSK-AR Architecten a conçu Porta 1070.

Porta 1070 est une initiative lancée par la Commission communautaire flamande (VGC) dans le cadre de son accord de majorité 2014-2019. Sint-Goedele Brussel, une asbl regroupant de nombreuses écoles et crèches à Bruxelles, qui a développé l’idée de cette école pour jeunes adolescents, une première en Belgique. Elle accueille au total 320 élèves de 5e et 6e primaires et de 1e et 2e secondaires. La philosophie derrière cette démarche se base sur un cursus scolaire en trois phases de quatre ans au lieu de deux phases de six ans, permettant une meilleure transition entre le primaire et le secondaire.

Inspirés par les Pays-Bas

Tout comme les deux niveaux d’enseignement cohabitent peu souvent, la conception du bureau d’architectes combine réaffectation et construction neuve, deux formes constructives qu’on ne rencontre pas souvent ensemble. Cette conception a suscité pas mal de réflexions au préalable. « Pour voir comment traduire ce programme en architecture, nous avons effectué plusieurs voyages d’étude aux Pays-Bas, un pays toujours à la pointe des modèles scolaires innovants », explique Nicolas Raemaekers, architecte chez OSK-AR. Les architectes y ont appris que non seulement la cohabitation est très particulière dans une école pour jeunes adolescents, mais aussi la manière d’enseigner. Il n’y a pas d’enseignants ni de classes, mais bien des « mentors » qui disposent d’un tableau blanc sur roues, tandis que les élèves ont leur ordinateur portable.

Les architectes ont finalement opté pour une combinaison rénovation/réhabilitation et construction. Dans l’ancienne église, datant de 1937 et comportant de grands vitraux d’origine, ils ont conçu une salle de gym, un espace polyvalent, quelques classes, une cuisine et un bar. Ceux-ci peuvent être utilisés par le voisinage en-dehors des heures d’occupation scolaire. Il sera également possible d’installer un mur d’escalade dans la tour de l’église. Nicolas Raemaekers : « Transformer l’église en une salle de sport et en classes sans rien enlever au caractère inestimable du bâtiment historique a représenté un fameux défi. »

Des poulets et des lapins sur le toit

Le nouveau bâtiment a été construit en forme de U autour de l’église, ce qui a permis la création d’une vaste cour de récréation, fortement verdurisée. Le nouveau bâtiment, dans lequel se déroulent la plupart des cours, se caractérise par son caractère ouvert. Il n’y a pas de classes séparées, mais une grande salle qui peut être divisée grâce à des cloisons mobiles, des armoires et des meubles acoustiques. Près de l’accueil, se trouve une large tribune sur laquelle on parcourt chaque matin le programme du jour. Il y a aussi une cuisine pédagogique, une salle de théâtre et un studio d’enregistrement.

La cour intérieure, qui s’étend sur trois niveaux, n’est pas la seule aire de jeux. Plusieurs autres espaces de jeu, de sport et de détente ont été aménagés autour de l’école et notamment une cour avec un patio, séparée de manière sécurisée de la chaussée avoisinante par une grande construction voûtée. De l’autre côté du site, sur la partie supérieure transversale, se trouve un espace de jeu couvert offrant une vue époustouflante sur la ville. Les autres toits du complexe scolaire accueillent des potagers et des abris pour des poules et des lapins.

Un bâtiment passif

« Malgré un programme d’environ 5.000 m² dans une zone urbaine densément peuplée, on ne se sent pas à l’étroit grâce à la vaste cour de récréation verdurisée située au cœur de l’école. Le nouveau bâtiment s’inscrit subtilement dans l’église réhabilitée sans que le bâtiment chargé d’histoire ne soit relégué à l’arrière-plan », conclut Nicolas Raemaekers.

Les bâtiments de Porta 1070 respectent pleinement les normes bruxelloises en matière de construction passive, grâce notamment au triple vitrage, aux pompes à chaleur et à l’éclairage LED. Une attention toute particulière a également été portée à l’étanchéité à l’air et à la prévention des surchauffes.

Source Architectura

votre avis nous intéresse !

commentaires