Une nouvelle équipe aux commandes du FEFA à Anderlecht

Suite au renouvellement de son Assemblée générale, le nouveau Conseil
d’Administration du FEFA (Foot-Etudes-Familles) a désigné Julien Milquet,
l’Echevin des Sports d’Anderlecht, Président de l’ASBL. Alain Kestemont, Echevin
de la Prévention, assurera la Vice-Présidence. Le FEFA est une structure dont les
objectifs sont l’épanouissement scolaire et social des jeunes de Cureghem via le
Football.
Avec plus de 15 ans d’existence, le FEFA est un projet mené conjointement par la
Commune d’Anderlecht, le RSCA et l’Athénée royale Da Vinci. Il encadre chaque
semaine près de 300 jeunes entre 4 et 20 ans (U5 à U21) à raison de 2
entraînements par semaine. En compétition, ces jeunes jouent sous le matricule du
Sporting d’Anderlecht. Une école des devoirs est organisée 3 fois par semaine dans
les locaux de l’Athénée Royale Leonardo da Vinci. Les jeunes y sont accueillis sur
base de la demande de la famille ou des difficultés relevées. Le FEFA s’implique
également au niveau des familles avec un accueil psychosocial de première ligne
accessible aux jeunes et à leur
famille.
Ces dernières années, sous la Présidence de Sofia Bennani, le FEFA s’était
notamment illustré en gagnant le prix Reine Paola 2017. Récemment il a également
ouvert une section féminine et mis en place des équipes d’entraînement afin de
combler les listes d’attente eut égard au succès de l’association.
Dans l’immédiat, de nouveaux projets sont en train de voir le jour. Les nouveaux
Présidents et Vice-Présidents, ainsi que le bourgmestre Fabrice Cumps, se félicitent
tout d’abord de la nouvelle implication du RSCA dans le projet, ce qui est très
motivant dans le partenariat entre la commune et le club pour le bien des jeunes de
Cureghem. Prochainement, l’infrastructure sera entièrement rénovée avec la
création de nouveaux vestiaires ainsi que le renouvellement du terrain synthétique à l’horizon de l’été 2021. Enfin, le FEFA souhaite également se déployer davantage
dans le quartier, notamment en nouant davantage de liens avec les jeunes du
quartier qui ne sont pas affiliés au FEFA, ainsi que travailler davantage avec un public
primo-arrivant.