Vous ne pouvez plus aller au cinéma ? Le cinéma belge vient à vous !

En réponse à la fermeture des salles de cinéma, la Fédération Wallonie-Bruxelles décide d’accompagner les sorties de films belges sous forme virtuelle (e-cinema) pour permettre à un maximum de personnes de découvrir ces films à la maison.
Plusieurs films belges voient ainsi leur sortie – ou le prolongement de leur exploitation – programmée sur les plateformes de streaming nationales. Le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles soutient cette initiative et lance l’opération “Le cinéma belge à la maison”.
Celle-ci se décline en :
  • Une campagne média de promotion des films concernés (presse papier et web, radio, réseaux sociaux) ;
  • La mise en ligne du mini-site lecinemabelgealamaison.be et du compte Instagram lecinemabelgealamaison.
Les films en question
Six longs métrages belges francophones sont concernés par cette opération.
Deux ont vu leur sortie annulée : Jumbo de Zoé Wittock (sortie prévue le 18 mars) et Losers revolution de Thomas Ancora et Grégory Beghin (sortie le 11 mars).

Pour quatre autres films, leur exploitation a été arrêtée : Pompei d’Anna Falguères et John Shank (sorti le 4 mars), Filles de joie de Frédéric Fonteyne et Anne Paulicevich (12 février), Adoration de Fabrice du Welz (15 janvier) et Lucky d’Olivier Van Hoofstadt (sorti le 26 février et disponible prochainement sur les plateformes).Lecinemabelgealamaison.be

Pour regrouper l’information et permettre à chacun de retrouver facilement les films, le site lecinemabelgealamaison.be liste toutes les plateformes où les films sont disponibles et mentionne des informations utiles pour chaque film (bande-annonce, synopsis, fiche technique).

Une rubrique reprend également les offres – gratuites et payantes – de films belges francophones (longs métrages, courts métrages, documentaires) disponibles sur les différentes plateformes : Proximus, Voo, Auvio, Universciné…

La campagne média

Des spots radio annonçant l’opération “Le cinéma belge à la maison” sont diffusés sur les antennes de la RTBF à partir du 25 mars. Cette opération est également relayée sur les médias des réseaux IPM (La Libre, La DH, Paris Match, Cinebel…) et Rossel (Le Soir).
Un dispositif inédit
La Ministre de la Culture Bénédicte Linard et le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles se félicitent qu’en cette période troublée, les producteurs, distributeurs et diffuseurs se soient entendus pour proposer une alternative à la sortie en salles des films belges qu’elle soutient.
Si le canal de diffusion premier est et doit rester la salle de cinéma, cette initiative née d’une situation exceptionnelle permet d’assurer que ces films, pour lesquels des moyens importants de promotion avaient été consentis, n’en perdent pas le bénéfice dans l’éventualité d’un report. De même, pour plusieurs de ces œuvres, une sortie repoussée ou une re-sortie demeurait hypothétique, puisque le secteur de l’exploitation devra faire face, lors d’une reprise souhaitée la plus rapide possible, à un risque d’embouteillage.
La Fédération Wallonie-Bruxelles souligne également la capacité des diffuseurs à proposer rapidement sur leurs médias une large offre de contenus belges.
C’est le cas d’Auvio, de Proximus, de Voo, d’Universciné et d’Uncut qui proposent sur leurs plateformes des rubriques dédiées aux œuvres de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Pour Bénédicte Linard : “il est important et réjouissant que la Fédération Wallonie-Bruxelles puisse s’associer à une initiative qui permet aux citoyens, dans des conditions que l’on sait difficiles, de continuer à découvrir la richesse et la diversité des films belges, à la maison cette fois”.

Retrouvez toute la programmation et plus encore sur lecinemabelgealamaison.be.

votre avis nous intéresse !

commentaires

Notre sélection pour vous

1 Partages
Tweetez
Partagez1
Enregistrer
Partagez
Partagez