Zakia Khattabi : Plan de relance fédéral : précurseur en matière d’analyse de durabilité de nos politiques publiques.

« Le plan de relance fédéral, outre les budgets qui retiennent toute l’attention, c’est aussi plus de 50% de projets ‘verts’ et une approche SDG’s mapping/tagging », se réjouit la Ministre du Développement Durable Zakia Khattabi.

Les Objectifs du Développement Durable (Sustainable Development Goals – SDG) ont été adoptés par l’Assemblée générale de l’ONU avec l’Agenda 2030 de Développement durable. 17 SDG (dont pas de pauvreté, bonne santé et bien-être, lutte contre les changements climatiques, égalité entre les sexes) doivent former un plan d’action afin de libérer l’humanité de la pauvreté et de remettre la planète sur la voie de la durabilité. Ces objectifs, qui ne font qu’un et qui sont indissociables, reflètent les trois dimensions du développement durable : les aspects économique, social et écologique.

L’impact de la crise du coronavirus se fait ressentir dans tous les domaines de la société. Les nombreux effets générés illustrent des problèmes auxquels l’Agenda 2030 entend précisément s’atteler : la récession économique (SDG 1, 2 & 8), la perte d’emplois (SDG 8), le retard d’enseignement engendré (SDG 4), les inégalités renforcées (entre les pays, de même qu’au niveau de la population) (SDG 10), les problèmes de santé directs dus à la maladie proprement dite. Et de souligner aussi les effets corollaires liés au confinement comme notamment sur la santé mentale (SDG 3), l’augmentation de la violence conjugale, principalement à l’égard des femmes (SDG 5).

« Un ‘SDG-mapping/tagging’ du Plan de relance vise à éviter que des mesures destinées à relever à court et moyen terme les défis économiques mettent à mal les ambitions à long terme en matière de développement durable »,conclut la Ministre.