Bruxelles city news

la vie internationale de Bruxelles

1,85 million d’euros pour des projets visant à favoriser les contacts sociaux et améliorer la prévention et le contrôle des infections

P



Le Fonds pour des soins solidaires alloue 1,85 million d’euros à 69 projets menés par et pour des établissements de soins résidentiels.

Créé fin mars par la Fondation Roi Baudouin et alimenté par des dons de plusieurs centaines de particuliers et d’organisations, le Fonds a pour objectif d’aider les établissements de soins résidentiels à garantir la continuité des soins et la qualité de vie en période d’épidémie.

Le manque de contacts sociaux a été l’une des conséquences les plus tangibles des mesures de confinement pour les personnes avec des troubles psychiques ou un handicap qui séjournent dans des établissements de soins, et les enfants et jeunes vulnérables qui vivent en institution. Le premier appel du Fonds pour des soins solidaires répond à ce besoin : il a sélectionné 48 projets, souvent originaux, proposés par des établissements de soins qui veulent briser l’isolement social de leurs résidents. Ces projets reçoivent ensemble un soutien total d’un peu moins d’un million d’euros.

Pendant la crise du COVID-19, le manque de connaissances en matière de prévention et de contrôle des infections a également été source de problèmes dans de nombreux établissements de soins. Cette situation a engendré craintes, frustrations et culpabilité chez les membres du personnel qui avaient l’impression de ne pas toujours pouvoir agir de la manière la plus sûre. Le deuxième appel du Fonds ciblait les organisations et hôpitaux expérimentés qui, forts de leurs connaissances et expertise, peuvent épauler d’autres établissements de soins résidentiels pour personnes âgées, personnes avec un handicap ou des troubles psychiques, enfants et jeunes vulnérables.

21 projets ont été sélectionnés, pour montant total de plus de 850.000 euros. La crise a également amené des hôpitaux et autres établissements de soins à collaborer dans de nombreuses régions afin de mettre en œuvre les mesures sanitaires. C’est la raison pour laquelle de nombreux projets visent à structurer cette collaboration et à proposer des formations, ainsi qu’à fournir des conseils sur mesure, par exemple sur la manière de contingenter des résidents.