34 #logements sociaux rénovés à #Evere

34 #logements sociaux rénovés à #Evere

La société immobilière de service public Everecity a célébré la fin de la rénovation de 34 logements sociaux, situées à l’avenue François Villon et du Gibet. Un projet qui s’inscrit dans la continuité de son Plan Urgence Climat.

 

Une rénovation profonde dans le respect du patrimoine urbain

Situé au cœur du quartier Platon du Haut Evere, les 34 premières maisons du chantier Villon ont été inaugurées récemment en présence de Nawal Ben Hamou, Secrétaire d’Etat au Logement et à l’égalité des chances, de représentants de la commune d’Evere et de Monsieur Yves Lemmens, Directeur Général de la SLRB.

 

Les maisons ont bénéficié d’une rénovation énergétique permettant de diminuer les consommations et d’améliorer le bilan carbone tout en augmentant significativement le confort de vie. L’isolation intégrale de l’enveloppe, le remplacement des châssis, la ventilation double-flux, l’étanchéité à l’air performante avec du triple vitrage le tout conjugué à une grande efficacité technique, …. sont autant de moyens mis en place pour le bien-être des habitants. Les premiers locataires, qui ont emménagé dès début 2020 à la faveur d’une opération tiroir, bénéficient de logements de qualité dans un environnement calme et durable.

 

Une renaissance pour ces maisons de la cité jardin du quartier Platon

Pour des questions de financement et d’emprise de chantier, Everecity a réparti le projet de rénovation des maisons individuelles en plusieurs phases. Cette première étape s’est déroulée sur trois années et a nécessité une enveloppe budgétaire régionale de près de 5,3 millions d’euros. La deuxième étape, quant à elle, débutera courant de l’été 2022, et couvrira les 18 dernières maisons avec les mêmes objectifs de travaux.

 

Mathieu VERVOORT, Président du Logement Bruxellois, se félicite de l’accomplissement de cette étape : « Cette rénovation prend en compte plusieurs facteurs que le logement social doit pouvoir assurer : l’intégration du locataire dans le cadre urbain mais aussi un réel pas pour l’environnement. Les rénovations basse énergie permettront la réduction des factures énergétiques de chaque locataire tout en leur proposant un cadre de vie plus agréable via une rénovation ambitieuse qui nous permet de lutter contre le réchauffement climatique. »

 

Yves LEMMENS, Directeur Général de la SLRB, se réjouit : « Pouvoir assurer un logement décent de qualité aux personnes précarisées représente un enjeu d’autant plus important vu cette période de crise sociale démultipliée que l’on traverse actuellement. »