59% des Belges achètent régulièrement des articles de seconde main

La majorité des Belges (59%) achètent régulièrement des biens d’occasion, ce qui est nettement plus que la moyenne européenne (40%). Les consommateurs sont principalement motivés par les avantages économiques et écologiques. C’est ce qui ressort d’une enquête européenne réalisée par Veepee.

Veepee a mené en septembre 2021 une enquête auprès de plus de 6.000 de ses membres, dont 600 Belges. Elle sondait leurs habitudes de consommation en matière de seconde main. Le marché de la seconde main est en pleine croissance et devrait dépasser celui de la fast fashion dans le monde à l’horizon 2028, selon le bureau d’enquêtes Xerfi. Quels sont les principaux résultats de l’enquête ?

Selon l’étude menée par Veepee, près d’un sondé sur deux effectue régulièrement un achat d’occasion. En Belgique, 59% des personnes interrogées font régulièrement un achat d’occasion ; un chiffre supérieur à la moyenne européenne de 40%. Le shopping d’occasion est principalement motivé par des raisons économiques (75%) et écologiques (59%). Les catégories les plus populaires sont les vêtements (69%), les meubles et la décoration (56%), les accessoires (47%), les produits de luxe comme les sacs de créateurs ou les bijoux (21%), les produits high-tech (19%) et les chaussures (16%). Différence frappante avec les Pays-Bas où les meubles et la décoration sont les achats d’occasion les plus populaires (68%), suivis des vêtements (64%) et des accessoires (35%).

Bien que l’achat de seconde main soit de plus en plus populaire, il n’est pas encore totalement ancré dans les gènes des consommateurs belges. On note que 46% parmi eux achètent des vêtements d’occasion plusieurs fois par an, 12% quelques fois par mois et seuls 3% achètent exclusivement des vêtements d’occasion. “Parmi ceux qui ne font jamais d’achats d’occasion, 56% déclarent qu’ils n’y sont simplement « pas habitués », 39% qu’ils préfèrent les articles neufs et 19% qu’ils ne font pas confiance aux vendeurs de produits d’occasion, notamment en ce qui concerne l’authenticité des produits de luxe, ” signale Veepee.

Pour ce qui est du canal de vente, on constate que les clients qui veulent acheter d’occasion le font plus souvent via des applications et des sites web spécialisés (78%) – tels que Vinted ou Vestiaire Collective – et des places de marché (48%). Seuls 32% des acheteurs se rendent encore dans un véritable magasin de seconde main. Si l’on vérifie quelles sont les boutiques en ligne qui tournent bien, on constate une différence entre le nord et le sud de notre pays. En Flandre, les articles de seconde main sont principalement achetés sur Vinted (58%), 2dehands.be (38%), Facebook Marketplace (36%) et Ebay (20%). En Wallonie, 2ememain.be (59%), Facebook Marketplace (36%), Vinted (35%) et Zalando (19%) sont particulièrement populaires.

Les consommateurs ne sont pas seulement conscients du caractère durable, ils l’attendent aussi des entreprises. Par exemple, 55% des Belges trouvent essentiel que les marques optent consciemment pour une approche écologique. Les marques ont tout à gagner à opter pour une approche plus durable, puisque près de la moitié (45%) des Belges insistent pour que l’on vérifie systématiquement si un produit a été fabriqué de manière écologique.

Source:.gondola.be