6.000 enfants victimes d’un accident lié aux produits chimiques

Le défi du partage : Vos amis vont adorer ce contenu autant que vous, prêts à le partager?


Le Centre Antipoisons a enregistré, l’an dernier, plus de 12.000 accidents impliquant des produits chimiques, soit plus de 30 par jour ! Et 6.000 d’entre eux concernaient de jeunes enfants. Le SPF Santé publique a développé des kits pédagogiques pour les enfants des écoles maternelles et primaires en collaboration avec les éditions Érasmes/Averbode et le Centre Antipoisons. Grâce à ces ressources pédagogiques gratuites, les écoles disposent aujourd’hui de tout le matériel nécessaire pour apprendre aux élèves de manière ludique à reconnaître les produits dangereux et à éviter les accidents.

Accidents fréquents avec les produits de nettoyage et les désinfectants

Les produits de nettoyage et les désinfectants sont responsables de 40 % des accidents. Les accidents avec des capsules de lessive, des détergents pour vaisselle à la main, des nettoyants tout usage, des déboucheurs, des gels douche, des huiles essentielles, des gels désinfectants pour les mains, etc. sont quotidiens. À titre d’exemple, l’eau de Javel a fait 904 victimes. Par ailleurs, les enfants portent un regard sur le monde différent des adultes. Pour eux, ces produits chimiques dans des emballages colorés ressemblent plus à des peluches, des jouets amusants ou même des bonbons qu’à des agents nettoyants.

Des accidents facilement évitables

Nous avons tous beaucoup plus de produits chimiques dans nos maisons que nous ne le pensons. Et vu qu’ils sont en vente libre, nous supposons trop rapidement qu’ils ne sont pas dangereux. Or, rien n’est moins vrai ! Par ailleurs, presque tous ces accidents, aux conséquences parfois dramatiques, sont évitables. Ils résultent à la fois de l’ignorance et d’un mauvais usage du produit. Par mauvais usage, on sous-entend par exemple le fait de mélanger de l’eau de Javel avec du vinaigre dans l’espoir – totalement vain – d’obtenir un effet plus puissant. Or, ce mélange crée des fumées très toxiques. Vous pouvez éviter de nombreux accidents en lisant simplement l’étiquette avant d’utiliser le produit et en connaissant la signification des symboles de danger.

t1

Campagne « Lire avant utilisation »

« Lire avant utilisation ! » Avec ce slogan, le Centre Antipoissons et le SPF Santé publique veulent sensibiliser la population aux risques liés à une mauvaise utilisation des produits chimiques et les inciter, avant usage du produit, à toujours lire attentivement l’étiquette sur l’emballage. Sur notre site internet Lire avant utilisation, vous trouverez de nombreux conseils et ressources pour un bon usage des produits chimiques et maîtriser la signification des symboles de danger : une série de films d’animation, des petites pièces de théâtre en format vidéo, des coloriages ainsi que divers jeux.  Vous pouvez également commander gratuitement un dépliant avec des conseils pratiques pour éviter les accidents, un aperçu des symboles de danger et de leur signification et des précautions d’usage concrètes pour chaque produit.

Nouvelle offre pédagogique à destination des écoles

Le nouveau kit pédagogique Ouvre l’oeil est un moyen efficace pour les écoles de contribuer à la prévention des accidents impliquant des produits chimiques. Ce kit contient de multiples ressources pédagogiques, à la fois éducatives, créatives et ludiques et s’inscrit parfaitement dans le programme des enseignant-e-s tant en termes de compétences, d’objectifs de développement et d’apprentissage. Flexible et proposant des activités individuelles et en groupe, ce kit est décliné en 3 versions : enseignement maternel, premier degré du primaire et l’accueil extrascolaire. Tous les kits sont fournis gratuitement. Les écoles peuvent demander un dossier de cours gratuit sur le site d’Erasme/Averbode : https://com.editionserasme.be/ouvre-loeil?fbclid=IwAR3Vqw8o-Y1BbC6T_Mqz1my5NTzIuQMP9Wdl4jYKX_xfLROHFiRH4zwknLI

Le défi du partage : Vos amis vont adorer ce contenu autant que vous, prêts à le partager?

Publications similaires