Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

Circuler en voiture dans la capitale devient vraiment compliqué. Dans un quartier d’Anderlecht, par exemple, la vitesse est désormais limitée à 10 km/h et elle est contrôlée par un radar. Plusieurs habitants ont déjà reçu une amende.

 

Ce n’est pas seulement le nouveau plan de circulation qui irrite les automobilistes bruxellois, mais aussi de nombreuses autres adaptations de l’infrastructure routière qui suscitent la frustration et la colère. Par exemple, une limitation de vitesse à 10 km/h a récemment été introduite sur l’Avenue de la Société Nationale dans le quartier de La Roue à Anderlecht. Celle-ci a été justifiée par le mauvais état de la surface de la route causé par des problèmes de fondations.

Cette mesure de précaution a été instaurée pour éviter d’autres dommages au bitume, ainsi qu’aux véhicules qui y passent. Récemment, cependant, la police a installé un radar mobile dans cette rue, qui flashe toute personne qui roule à plus de 10 km/h. Entre-temps, bien sûr, de nombreux résidents ont été avertis mais bon nombre d’entre eux ont reçu des amendes, car il s’agit vraiment d’une vitesse de gastéropode pour une voiture.

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Réaction du PTB

Le conseiller du PTB Giovanni Bordonaro a partagé une vidéo à ce sujet sur Facebook après que sa femme ait reçu une amende pour excès de vitesse dans cette rue où la famille vit. Après tout, même si vous ne roulez qu’à 20 km/h, vous serez quand même condamné à une amende dans l’Avenue de la Société Nationale à Anderlecht. Giovanni Bordonaro pense que c’est un peu exagéré, ce qui peut se comprendre.

Ces radars mobiles de la police bruxelloise changent régulièrement de place et sont placés dans les zones où il est jugé opportun de contrôler la vitesse.

Source:gocar.be