« Memorysticks : The quiet Time of Musing »/2023 © Kris Campo © Photo : S. Huaux« Memorysticks : The quiet Time of Musing »/2023 © Kris Campo © Photo : S. Huaux

Le défi du partage : Vos amis vont adorer ce contenu autant que vous, prêts à le partager?

Intitulée « Mentors-Céramistes & Enseignants en Belgique », cette double exposition prend place  aux « Anciens Abattoirs »à Mons, et à « Keramis »à La Louvière, mettant en regard les  céramistes-enseignants qui ont autant marqué l’histoire de lenseignement de la céramique en  Belgique que sa pratique artistique.

Grâce à ce partenariat, cette double exposition, réunissant 66 céramistes-enseignants, se donne pour ambition de dresser un panorama inédit de la pratique et de l’enseignement de la céramique sur le territoire de la Belgique, du XXè siècle jusqu’à nos joursla question centrale de la transmission nous étant révélée sous la forme d’une généalogie, où passé et présent s’articulent à travers un maillage territorial couvrant tant le nord que le sud du pays.

Dans l’éditorial du catalogue (p. 06), Bénédicte LinardMinistre de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles, écrit : « La céramique est bien plus qu’un métier ou un passe-temps. Elle est un art vivant, qui se transmet de génération en génération, créant ainsi un héritage culturel d’une grande valeur … L’engagement de ‘BeCraft’ envers les artistes et leur travail a un impact significatif, … (ouvrant) des opportunités de développement pour les créateurs, dans un esprit contemporain de recherche. »

« L’exposition ‘Mentors’ met en avant le réseau de lieux d’apprentissage, qui permettent la  transmission et la création. Ecoles, académies, écoles de promotion sociale sont autant d’espaces où la passion se transmet, où les talents s’épanouissent. Ces foyers d’échange sont des creusets de savoir-faire, où se côtoient l’innovation et la tradition, la technique et la tradition artistique. »

Concernant « Keramis »Bénédicte Linard tient à ajouter : « (Ce musée) joue un rôle crucial dans la préservation et la promotion de l’art de la céramique en BelgiqueEn accueillant cette exposition,  ‘Keramis’ offre une vitrine exceptionnelle à l’enseignement de la céramique. »

De son côté, Ludovic Recchia, historien de l’art & conservateur de « Keramis » écrit (p.11) : « ‘BeCraft’  a sollicité la céramiste et enseignante Kris Campo en tant que co-commisaire. Celle-ci a livré son expertise du milieu flamand de la céramique, tandis que la direction artistique et la sélection des oeuvres patrimoniales, issues des collections de ‘Keramis’, m’a été confiée ».

« Kris Campo et moi-même nous sommes entendus sur deux critères de sélection des artistes. Le premier relève de la légitimité artistique. N’ont été choisis que des artistes incontestablement visibles et reconnus dans le milieu de la céramique belgevoire au-delà. Le second critère relève de la légitimité en tant qu’enseignant. Seuls celles et ceux ayant d’ores et déjà accompli un parcours significatif d’au moins dix ans dans l’enseignement public ont été retenus. »

« A cette approche territoriale et linguistique s’est ajoutée une perspective historique tirant pleinement parti des deux lieux d’exposition. Nous avons choisi d’exposer, à ‘Keramis’ essentiellement, les oeuvres des pionniers, créées entre les années 1920 et 1990. L’accent a été mis sur la valeur patrimoniale de leurs travaux, dignes de figurer dans des collections muséales. L’exposition compte ainsi parmi ses  prêteurs institutionnels les ‘Musées royaux d’Art & d’Histoire’, de Bruxelles, le ‘SMAK’ et le  ‘Design Museum’, de Gent. les oeuvres de figures tutélaires, notamment Francis BehetsCharles CatteauPierre CailleMarc Feulien, Joost Maréchal ou Piet Stockmans, sont ainsi exposées à La Louvière. »

Signalons, à Mons (catalogue/p. 60-61), la présence d’une oeuvre, sans titre (ca. 1950-1955), d’Olivier Strebelle (1927-2017), qui, en 1958, réalisa « Le Cheval Bayard » (bronze incrusté de céramiques/12,5 x 5 m), pour l’ « Exposition universelle »à Bruxellesavant d’être transféré, la même année, à  Namur, où il sera restauré en 2024, une création dont il réalisera une réduction, éditée en série, remis comme trophées, toujours aujourd’hui, aux différents lauréats du « FIFF » (« Festival International du Film Francophone », à Namur.

Lauréat, en 1956, du « Prix de Rome »il fut professeur à l’ « Académie des Beaux-Arts », à  Antwerpen (dès 1957), à l’ « Université de la Colombie britannique » (Canada/ 1961), ainsi qu’aux  Etats-Unisà l’ « Université d’Iowa » (1968), aux Universités « de Colorado », « d’Atlanta » & « de Philadelphie (1977), alors qu’il devint, en ce même pays, de 1884 à 1987, responsable de la « Chaire Lama Dodd »à l’ « Université de Géorgie », sans oublier qu’en 1987, il fut intronisé membre de l’ « Académie royale de Belgique ».

Avant de devenir l’un des membres du mouvement artistique « CoBrA » (« Copenhague, Bruxelles, Amsterdam »/1948-1951), il étudia, de 1943 à 1946, la céramique et la sculptureà « La Cambre »  (« École nationale supérieure d’Architecture et des Arts décoratifs »), à Bruxelles.

Mais, l’essentiel de ces deux expositions n’étant pas la valorisation d’un ou de plusieurs céramistes-enseignantsnotons la présence, tant à La Louvière qu’à Mons, d’une intéressante  cartographielocalisant la présence des différents exposantsdans nos dix provinces, ainsi qu’à Bruxelles-Capitaledeux artistes belges enseignant à l’étrangerAnne Ausloosen France, et Charles Catteau, aux Pays-Bastous les noms des artistes-enseignants étant répertoriés par province et à Bruxellesles plus nombreux travaillant à Bruxelles Capitale (21), en Flandre occidentale (20) et en Province d’Anvers  (19).

Artistes-enseignants exposant aux « Ancien Abattoirs », à Mons :

Lut Aerts, Caroline Andrin, Anne Ausloos, Francis Behets, Pierre Caille, Kris Campo, Trees De Mits, Sarah De Schepper, Rudie Delanghe, Rik Delrue, Émile Desmedt, Tine Deweerdt, Carmen Dionyse, Nathalie Doyen, Mieke Everaet, Marnix Hoys, Alain Hurlet, Jacques Iezzi, Vincent Kempenaers, Thérèse Lebrun, Anne Leclercq, Jean-Claude Legrand, Fabienne Loyens, Yves Malfliet, Hugo Meert, Mirko Orlandini, Pirò Pallaghy, Achiel Pauwels, Marieke Pauwels, Patrick Piccarelle, Sleppe, Gerda Steegmans, Annouk Thys, Johan Van Geert, Sofi van Saltbommel, José Vermeersch, Robin Vermeersch, Jeannine Vrins, Fabienne Withofs & Stijn Yperman

Artistes-enseignants exposant à « Keramis », à La Louvière :

Anne Ausloos, Guiseppe Battaglia, Francis Behets, Pierre Caille, Charles Catteau, Johan Creten, Lutgart De Meyer, Lieve De Pelsmaecker, Koen De Winter, Émile Desmedt, Ernest D’Hossche, Carmen Dionyse, Francis Dufey, Marc Feulien, Jan Heylen, Marnix Hoys, Alain Hurlet, Jacques Iezzi, Noël Jacques, Maurice Joly, Jean-Claude Legrand, Jacques Loly, Émile Lombart, Joost Marechal, Herman Muys, Mirko Orlandini, Richard Owczarek, Eugène Paulus, Achiel Pauwels, Marieke Pauwels, Patrick Piccarelle, Hugo Rabaey, Bernadette Roobaerts, Sleppe, Frank Steyaert, Piet Stockmans, Olivier Strebelle, Ludo Thys, Jan Van De Kerckhove, Rik Vandewege, José Vermeersch & Robin Vermeersch.

« L’argile est pour moi un magnifique médium, un support et un matériel, qui permet aux artistes de s’exprimer, au même titre que la toile, le bois, le marbre ou n’importe quel autre matériau », écrit la co-commissaire néerlandophoneKris Campo.

Rendez-vous à La Louvière et à Monspour découvrir « Mentors– Céramistes et Enseignants en Belgique », la plus importante exposition rétrospective, jamais organisée, de céramistes belgesdu XXè siècle à nos jours.

 

** « Anciens Abattoirs » :

Ouverture : jusqu’au dimanche 18 février, du mardi au dimanche, de 12h à 18h. Prix d’entrée : 3€ (1€, de 12 à 18 ans / 0€, pour les moins de 12 ans). Contacts : 065/84.64.67.

** « Keramis » :

Ouverture jusqu’au dimanche 18 février, le mardi, de 09h à 17h, du mercredi au dimanche, de 10h à 18h. Prix d’entrée (incluant l’accès aux collections permanentes) : 8€ (6€, pour les étudiants, les personnes porteuses d’un handicap, les membres d’un groupe de minimum 15 personnes & dès 65 ans / 4€, pour les demandeurs d’emploi / 1€25, pour les « Art. 27 » / 0€, pour les moins de 18 ans). Contacts : 064/23.60.70 & info@keramis.beSite web : https://www.keramis.be/.

** Catalogue (« Prisme Editions »/broché/2023/256 p./20x 26 cm) : 39€.

Notre passage à « Keramis », sis à proximité de la gare ferroviaire de La Louvière-Centre, nous permettra, en outre , de (re)découvrir les 3 anciens fours-bouteilles géants (6m de diamètre) de l’entreprise « Royal Boch »fondée en 1841 et dont le bilan fut déposé en 1985, et d’accédersans supplément de prix d’entréeaux riches collections permanentes de céramiques de ce musée, inauguré en 2015.

Jusqu’au dimanche 18 février, nous pourrons découvrir, également incluse dans le prix d’entrée« ROCKstars », une seconde exposition temporaire, nous présentant les oeuvres de près de 200 artistes du « Département des Pierres précieuses et du Bijou » du « Campus d’Art et de Design »  de l’ « Université des Sciences Appliquées » de Trèves.

Yves Calbert.

    >