Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

A Marcinelle, des #ACEC à la production des #satellites

Aerospacelab est une start-up belge spécialisée dans la production de satellites de petite taille, standardisés et peu coûteux tout en restant performants. Le genre de « boîtes aux lettres volantes » qu’envoient déjà dans le « New Space » Elon Musk et Jeff Bezos, mais cette fois avec un accent européen. Sambrinvest finance une nouvelle unité de production sur le site des ACEC à Marcinelle. Le projet est conçu par Office KGDVS, Reservoir A, B-solutions et AUPa.

Aerospacelab est sur le point d’inaugurer une première unité de production au Centre Monnet à Louvain-la-Neuve, qui permettra de construire 24 satellites par an. Mais elle est déjà prête à passer au stade suivant, visant une production allant jusqu’à 500 satellites par an.

La nouvelle installation industrielle d’Aerospacelab de 16.000 m² (9.500 m² d’espace de production et 7.500 m² de bureaux et laboratoires) sera construite entre zones résidentielles et industrielles à Marcinelle. Le complexe, conçu par les bureaux Office KGDVS – Reservoir A – B-solutions – AUPa et financé par Sambrinvest, se compose de deux volumes : le bâtiment principal et le squelette en structure d’acier de l’immeuble de bureaux des ACEC datant des années 1960, dépouillé et réutilisé comme parking. Les deux volumes sont reliés par une passerelle piétonne à seize mètres du sol.

Le bâtiment principal est un volume elliptique allongé de 130 mètres de long, qui fonctionne comme une boîte dans une boîte, car il renferme un grand espace rectangulaire de production et d’assemblage (la « salle blanche »). Entre la salle blanche et la façade métallique perforée du périmètre du bâtiment se trouvent de petits ateliers et laboratoires qui créent une zone tampon pour les espaces technologiquement sensibles.

À l’étage supérieur, un plateau de bureaux et d’installations partagées est percé par une grille de patios circulaires, de puits de lumière et de noyaux, qui relient le hall principal au jardin accessible sur le toit. Le bâtiment s’implante sur le site de manière à créer trois places publiques autour de lui, chacune en accord avec le fonctionnement de l’usine, mais aussi en améliorant l’interaction du bâtiment avec son environnement immédiat.

La production de la Megafactory devrait commencer au début de l’année 2025. Photos et source Sambrinvest