AB InBev Jupille : mise à l’arrêt après détection d’un foyer Covid

Le brasseur AB InBev de Jupille, à l’arrêt depuis ce matin (vendredi 4 septembre), a détecté un foyer de Covid-19 au niveau du département logistique, employant une centaine de personnes.

9 travailleurs ont été diagnostiqués positifs au coronavirus chez AB InBev Jupille. Le foyer de contamination n’a pas été détecté au niveau de la production de bière, mais bien dans le département logique du brasseur, qui emploie une centaine de personnes. Le site, qui possède au total 750 employés, a été mis à l’arrêt ce matin.

Les deux premiers cas avaient été détectés la semaine dernière et sont passés à 9 en quelques jours. Une contamination qui représente 10% du personnel du département logistique du site de Jupille. Si les employés contaminés ont été écartés et que le reste de l’équipe a procédé à un dépistage, les syndicats se montrent plutôt mécontents de cette prise en charge : « Ils ont minimisé les cas. Ils auraient dû réagir dès jeudi dernier et mettre directement les gens en quarantaine, ce qu’ils n’ont pas fait. C’est une chose que nous pouvons leur reprocher parce que d’autres personnes ont été testées positives au Covid entre-temps. »

« Nous sommes face à 9 cas de Covid-19 au sein de notre personnel. Est-ce qu’il y a eu des manquements, est-ce que nous aurions pu mieux faire ? Ce que nous attendons, c’est la prise de mesures concrètes et réellement efficaces. Dans un premier temps, nous avons demandé un dépistage généralisé du personnel de la logistique, et, probablement, par mesure de sécurité, il serait peut-être utile et judicieux d’étendre le test à tout le personnel », déclare Georges Requena (CSC). « Nous savons que des gens ont côtoyé certaines personnes du département logistique. Il y a un gros risque, les gens se croisent dans les vestiaires. La maintenance va dans tous les départements. Nous avons de grosses craintes. »Source:Gondola.be