Amélie Scotta – Curtain Walls

Pour cette exposition personnelle à la Michèle Schoonjans Gallery à Bruxelles, Amélie Scotta s’est intéressée aux mécanismes de formation des villes et à l’idée d’un mouvement perpétuel de l’architecture, dans lequel construction et aménagement génèrent aussi destruction et chaos. En centrant son attention sur tous les éléments qui « fabriquent » bâtiments (bâches, échafaudages, excavations etc.), elle fige des constructions éphémères n’ayant pas vocation à être regardées et qui constituent les traces d’une architecture en devenir. Ces structures de lignes et de drapés en mouvement ne sont pas sans évoquer le squelette ou la peau et parlent de la ville comme d’un organisme vivant.

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!