Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

Avec #Uderzo et #Goscinny une soirée spéciale « Astérix »

La Trois propose une soirée consacrée aux deux créateurs d’Astérix : le dessinateur Albert Uderzo et le scénariste René Goscinny. Pour mieux cerner l’irréductible gaulois qui résiste inlassablement à l’envahisseur romain, découvrez les deux portraits fourmillant d’archives et d’images inédites de ses papas !

20h30 : René Goscinny, l’amuseur des 30 glorieuses

Père d’Astérix et du Petit Nicolas, René Goscinny cachait derrière ses facéties de Français moyen un destin de nomade aux multiples influences. Il voit le jour en France en août 1926, d’un père chimiste né à Varsovie et d’une mère originaire d’un petit village ukrainien. En 1928, la famille Goscinny part en Argentine pour raisons professionnelles. René y passera sa scolarité, déjà passionné par l’écriture et le graphisme. A la mort de son père, il est obligé, adolescent, de trouver un travail. Il devient assistant dessinateur dans une agence de pub. Il part ensuite à New York rejoindre un oncle. Ce sera le début d’une galère qui va durer 5 ans. Après son service militaire, il est engagé par l’équipe d’une revue humoristique, MAD, qui lui assurera la subsistance. A New York, il rencontre les dessinateurs Jigé et Morris. Mais c’est à Bruxelles, plus tard, qu’il fera la connaissance de Jean-Michel Charlier, cheville ouvrière de la World Press. C’est en 1951 qu’il est présenté à Albert Uderzo. A partir de là, les deux hommes ne se quitteront plus ! De nombreux héros naîtront de leur association. En 1959, c’est la création du fameux journal Pilote, dans lequel sera publiée la première planche des Aventures d’Astérix le Gaulois. Succès immédiat ! Goscinny va collaborer à de nombreuses autres bandes dessinées : Iznogoud (Tabary), Le Petit Nicolas (Sempé), Lucky Luke (Morris)… Goscinny meurt prématurément le 5 novembre 1977 à 51 ans.

Réalisation : Guillaume Podrovnik

Production : JARAPROD / ARTE France 2017

21h20 : Uderzo, les ingrédients de la potion magique

Réalisé à l’occasion des 60 ans d’Astérix et Obélix, le documentaire de Jean-Marie Pasquier propose un portrait riche du dessinateur, Albert Uderzo. Ce monstre de travail a bâti un empire, vendu 370 millions d’albums, mais n’a pas toujours été reconnu à la hauteur de ses talents. Est-ce à cause d’une personnalité trop discrète que, dès le début, on lui préférera l’éloquence d’un Goscinny si extraverti ? Albert est un fils d’immigrés italiens, d’origine modeste qui est devenu le ” Walt Disney ” de la BD. Sa notoriété se mesure au nombre de ses lecteurs, et à l’admiration de ses confrères dessinateurs et caricaturistes qui le considèrent comme LE maître du trait et de la mise en scène. Mais la reconnaissance officielle a été lente. Ce documentaire rend un hommage intimiste et inédit à ce monstre sacré de la BD, au crépuscule de sa vie… Avec les témoignages de Ada Uderzo, son épouse, Anne Goscinny, la fille de René, Salvatore Adamo, chanteur et ami d’Albert, Achde, dessinateur de Lucky Luke, Cabu, grand admirateur d’Uderzo (enregistré avant sa disparition), Yves Calvi qui connaît Uderzo depuis l’enfance, Roger Carel acteur et voix d’Astérix dans les dessins animés…”

Réalisation : Jean-Marie Pasquier

Production : Belle Prod / ThinkArt

Date de diffusion: 18 mars 2022 à 20:30 et 21h20 sur La Trois RTBF

Avec #Uderzo et #Goscinny une soirée spéciale « Astérix »

La Trois propose une soirée consacrée aux deux créateurs d’Astérix : le dessinateur Albert Uderzo et le scénariste René Goscinny. Pour mieux cerner l’irréductible gaulois qui résiste inlassablement à l’envahisseur romain, découvrez les deux portraits fourmillant d’archives et d’images inédites de ses papas !

20h30 : René Goscinny, l’amuseur des 30 glorieuses

Père d’Astérix et du Petit Nicolas, René Goscinny cachait derrière ses facéties de Français moyen un destin de nomade aux multiples influences. Il voit le jour en France en août 1926, d’un père chimiste né à Varsovie et d’une mère originaire d’un petit village ukrainien. En 1928, la famille Goscinny part en Argentine pour raisons professionnelles. René y passera sa scolarité, déjà passionné par l’écriture et le graphisme. A la mort de son père, il est obligé, adolescent, de trouver un travail. Il devient assistant dessinateur dans une agence de pub. Il part ensuite à New York rejoindre un oncle. Ce sera le début d’une galère qui va durer 5 ans. Après son service militaire, il est engagé par l’équipe d’une revue humoristique, MAD, qui lui assurera la subsistance. A New York, il rencontre les dessinateurs Jigé et Morris. Mais c’est à Bruxelles, plus tard, qu’il fera la connaissance de Jean-Michel Charlier, cheville ouvrière de la World Press. C’est en 1951 qu’il est présenté à Albert Uderzo. A partir de là, les deux hommes ne se quitteront plus ! De nombreux héros naîtront de leur association. En 1959, c’est la création du fameux journal Pilote, dans lequel sera publiée la première planche des Aventures d’Astérix le Gaulois. Succès immédiat ! Goscinny va collaborer à de nombreuses autres bandes dessinées : Iznogoud (Tabary), Le Petit Nicolas (Sempé), Lucky Luke (Morris)… Goscinny meurt prématurément le 5 novembre 1977 à 51 ans.

Réalisation : Guillaume Podrovnik

Production : JARAPROD / ARTE France 2017

21h20 : Uderzo, les ingrédients de la potion magique

Réalisé à l’occasion des 60 ans d’Astérix et Obélix, le documentaire de Jean-Marie Pasquier propose un portrait riche du dessinateur, Albert Uderzo. Ce monstre de travail a bâti un empire, vendu 370 millions d’albums, mais n’a pas toujours été reconnu à la hauteur de ses talents. Est-ce à cause d’une personnalité trop discrète que, dès le début, on lui préférera l’éloquence d’un Goscinny si extraverti ? Albert est un fils d’immigrés italiens, d’origine modeste qui est devenu le ” Walt Disney ” de la BD. Sa notoriété se mesure au nombre de ses lecteurs, et à l’admiration de ses confrères dessinateurs et caricaturistes qui le considèrent comme LE maître du trait et de la mise en scène. Mais la reconnaissance officielle a été lente. Ce documentaire rend un hommage intimiste et inédit à ce monstre sacré de la BD, au crépuscule de sa vie… Avec les témoignages de Ada Uderzo, son épouse, Anne Goscinny, la fille de René, Salvatore Adamo, chanteur et ami d’Albert, Achde, dessinateur de Lucky Luke, Cabu, grand admirateur d’Uderzo (enregistré avant sa disparition), Yves Calvi qui connaît Uderzo depuis l’enfance, Roger Carel acteur et voix d’Astérix dans les dessins animés…”

Réalisation : Jean-Marie Pasquier

Production : Belle Prod / ThinkArt

Date de diffusion: 18 mars 2022 à 20:30 et 21h20 sur La Trois RTBF